Programme

Juil
12
mar
L’orchestre symphonique Tunisien
Juil 12 @ 21 h 30 min

 

 

L’Orchestre Symphonique Tunisien

Fondé en 1969, l’Orchestre Symphonique Tunisien fut la première formation symphonique créée sous le patronage du Ministère des Affaires Culturelles en Tunisie. Ces 53 ans d’histoire, de labeur et de défis ont fait que cet orchestre soit une pépinière de production, de collaboration et de formation dans la scène musicale Tunisienne.

Rattaché au Théâtre de l’Opéra de Tunis et sous la direction artistique de Mohamed Bouslama, l’OST prend un élan d’excellence. Réunissant à la fois une élite de musiciens locaux et de la diaspora tunisienne à l’étranger, en collaboration avec des partenaires internationaux de renommée, cet Orchestre se lance davantage dans l’exploration du grand répertoire de la musique classique et des œuvres créations modernes. Chaque concert sera ainsi une expérience humaine, musicale et artistique singulière.

 

LE CONCERT :

Dans le cadre de l’ouverture du Festival International de Musique Symphonique d’El Jem, l’Orchestre Symphonique Tunisien présente son concert traditionnel, sous la direction du Maestro Mourad Frini. Le spectacle retracera quelques moments phares du répertoire symphonique universel, comme la « Quarantième Symphonie » de Mozart, l’ouverture de sa « Flûte Enchantée » ou encore le onzième concerto pour piano. Le prestigieux amphithéâtre d’El Jem vibrera également au rythme des plus beaux extraits d’opéra qui seront interprétés par les talentueux Haithem Hadhiri, Bahaeddine Ben Fadhel, Nesrine Mahbouli et Haithem Guediri.

 

Orchestre Symphonique tunisien
12 juillet 2022
Direction : Mourad Frini
Solistes : Mehdi Trabelsi (Piano) ;
Haythem Guediri ; Nesrine Mahbouli et Baheddine ben Fadhel (chant)

Programme
Ouverture « la flûte enchantée » ; Mozart
Symphonie n° 40 (1 er mouvement) ; Mozart
Concerto n° 11 pour piano et Orchestre en Fa majeur ; Mozart
La danza Tarentella ; Rossini ; chant : Haythem Guediri
Caruso ; Lucia Dalla ; chant : Haythem Guediri
Mein Her Marquis ; Johann Strauss ; chant : Nesrine Mahbouli
D’oerste d’Aiace ; Mozart ; chant : Nesrine Mahbouli
Pene Tiranna ; George Frederic Handel ; Chant: B.fadehl
Alto Geove; Nicola Porpora ; chant : B.Fadhel
Funicculi funicular ; Luigi Denza ; chant : N.Mahbouli , H.Guediri et B.Fadhel

Juil
16
sam
Hommage à Morricone et au cinéma Italien avec Andrea Griminelli et Octa Jazz Quartet
Juil 16 @ 21 h 30 min

 

“Griminelli plays Morricone”

 

« Griminelli plays Morricone » est un projet qui crée de nouveaux sons grâce à des arrangements ad hoc dans lesquels le monde du cinéma et celui de la musique d’Ennio Morricone se mêlent magistralement.

 

Le projet, qui prévoit la possibilité de projeter un contenu multimédia spécialement créé en arrière-plan et de demander la participation extraordinaire de musiciens et de chanteurs, a été présenté en avant-première lors du concert de Pâques 2016 du Festival dei Due Mondi à Spoleto, dont il est possible de voir un showreel sur le lien suivant :

 

 

 

Vous trouverez ci-dessous deux liens vers des vidéos :

 

 

 

La première concerne la prestation du Maestro Griminelli en février 2016 sur le Hollywood Walk of Fame lors de la cérémonie de remise d’une étoile d’or à Ennio Morricone. Le second fait référence à la prestation d’Andrea Griminelli lors du concert « Pavarotti Tribute » à Petra, en Jordanie.

 

 

 

Globart Group Srl

Via Luigi Bodio, 68 – 00191 Roma – ITALY

 

Programme

 

 

  1. Morricone – Per le antiche scale Preludio – from the movie “Per le antiche scale” (1975)
  2. Morricone – Saharan Dream – Theme from “The Secret of the Sahara” (1988)
  3. Morricone – Theme from the movie “Il Prato” (1977)
  4. Morricone – Theme from the movie “Giù la testa” (1971)
  5. Morricone – Medley from “1900” (1976), “Malena” (2000)
  6. Morricone – Medley from “Once Upon a Time in America” (1984)
  7. Morricone – “Once Upon a Time in the West” (1968), “The Good The Bad And The Ugly” (1966)
  8. Morricone – My Heart and I from “La Piovra” (1984)
  9. Morricone – Medley from the movie “Cinema Paradiso” (1988)
  10. Morricone – Medley from the movie “The Mission” (1986)

 

Les interprétations sensibles et la technique étonnante d’Andrea Griminelli lui ont valu des distinctions et des récompenses de tous les coins du monde musical, y compris le Grammy, le Prix de Paris et une chevalerie italienne.

 

Le flûtiste légendaire Sir James Galway l’a décrit comme « le plus grand joueur de flûte qui est venu sur le devant de la scène musicale pendant de nombreuses années ».

 

Au cours d’une carrière de 34 ans en tant que soliste, Griminelli s’est produit à La Scala, au Carnegie Hall et au Suntory Hall, entre autres en Europe, en Asie et dans les Amériques. Ses performances avec des chefs d’orchestre de premier plan incluent Georges Pretre, Carl-Maria Giulini, Zubin Mehta, Sir Roger Norrington, Emmanuel Krivine, Yuri Bashmet, Sir Richard Bonynge, Jean-Pierre Rampal, Gennady Rozhdestvensky, James Levine et Jerzy Semkov, entre autres. Il a travaillé avec le Royal Philharmonic, le Berlin Symphony, le Munchner Rundfunkorchester, le London Philharmonic, l’Orchestre de Paris, le New York Philharmonic, l’Orchestra Nazionale della RAI et le Los Angeles Philharmonic, pour n’en nommer que quelques-uns. En 1984, à l’âge de 25 ans, il est invité par Luciano Pavarotti à se produire dans le désormais célèbre concert du Madison Square Garden de New York. Cela a marqué le début d’une collaboration entre les deux artistes qui a duré 200 concerts, y compris des performances à Hyde Park à Londres, à Central Park à New York, à la Tour Eiffel à Paris et à la Place Rouge à Moscou.

 

En 1991, Griminelli a été fait chevalier par le président de la République italienne et en 2003, il a été nommé officier du mérite de la République italienne.

 

Champion de la nouvelle œuvre, il a donné en première mondiale des compositions pour flûte et orchestre de nombreux compositeurs dont Carlo Boccadoro, Fabrizio Festa, Ennio Morricone et Shigeaki Saegusa.

 

Griminelli a commencé à jouer de la flûte à l’âge de onze ans. Au cours de ses études avec Jean-Pierre Rampal au Conservatoire de Paris et il a remporté des concours de musique à Stresa et Alessandria, Italie. Il a reçu deux fois le prestigieux Prix de Paris.

 

Artiste prolifique, il a été présenté comme soliste sur plus de 30 disques, dont des enregistrements avec l’English Chamber Orchestra dirigé par Jean-Pierre Rampal et la Camerata Academica Salzburg dirigée par Sir Roger Norrington.

 

Son travail au nom de causes caritatives l’a conduit à de fréquentes collaborations avec des artistes de la culture populaire, notamment Sir Elton John, James Taylor, Sting, Branford Marsalis et Ian Anderson de Jethro Tull.

 

Récemment l’enregistrement et la publication de son nouveau CD intitulé « Nessun Dorma. The Opera I Love” avec l’Orchestre symphonique national tchèque dirigé par le compositeur Nino Rota et enregistré par le label Decca.

 

Griminelli partira prochainement en tournée en Europe, en Asie et en Amérique du Sud avec le projet « Fellini 100/Nino Rota », un hommage au centenaire de la naissance du célèbre réalisateur italien Federico Fellini, avec la musique que Nino Rota a composée pour son films.

https://www.andreagriminelli.com/en/

OCTA-QUARTET est un quatuor composé de musiciens italiens connus et très talentueux, issus des domaines musicaux modernes les plus variés. En participant à divers festivals il affine sa vocation jazz ; et depuis peu, aussi grâce à l’heureuse collaboration avec Andrea Griminelli, le célèbre flûtiste, OCTA propose une programmation dédiée aux musiques de films d’auteurs Italiens, surtout Ennio Morricone et Nino Rota. La formation utilise des arrangements originaux écrits par Stefano Nanni qui est aussi le pianiste, assurant ainsi une lecture claire et personnelle identité musicale.

 

 

 

 

Juil
23
sam
Orchestre symphonique les Solistes (Tunisie) : Balade de chœur
Juil 23 @ 21 h 30 min

Balade de Chœur

Orchestre et Chœur les Solistes

Ce concert est le fruit du projet de l’Ecole Orchestrale les Solistes qui s’est agrandi avec la fondation de son chœur, dans le cadre du programme «Empreintes Créatives» lancé par le Ministère des Affaires Culturelles et qui vise à favoriser la diversité culturelle et artistique.Accompagné de l’Orchestre Symphonique les Solistes dirigé par Achref Bettibi, ce Chœur de 30 voix, sélectionné suite à un casting sur toute la région de Ben Arous, ciblant des jeunes talents âgés de 10 à 25 ans, a été formé dans des ateliers spécifiques encadrés par Ichraf Sallem pour présenter une mise en scène d’une balade galante à travers le chant lyrique en plusieurs langues : Italien, Français, Arabe, et en parcourant plusieurs époques sans oublier la chanson Tunisienne en arrangement orchestral.

Comité Exécutif de l’Association :

Achref Bettibi : Directeur Artistique

Ebtihel Balti : Secrétaire Général et Cheffe de Projet

Mariem Fendi : Coordinatrice Générale

 

Programme :

Petite Valse (Ahmed Achour)

Variations Orientale (Ahmed Achour)

Danse des Marionnettes (Ahmed Achour)

Spring (Vivaldi) soliste : Adem Kalia

Concerto N°12 (Mozart) soliste : Chaima Ajailia

O Sole Mio soliste : Chaima Kedadi

Habanera (Bizet) soliste : Ichraf Sallem

Après un rêve (Fauré) soliste : Maram Oueslati

Semai Nahawand « Effusion » (Seif Bennia)

Green Megrine

Fouad

Valsons

The game

محلا ليالي شبيلية

يوم قالتلي

اثنين عايشين

تبعني

 

 

Juil
28
jeu
Orchestre de l’Académie du Théâtre de l’opéra de Tunis
Juil 28 @ 21 h 30 min

Académie de l’Orchestre Symphonique Tunisien

Le Chœur de l’Opéra de Tunis

Et la Chorale d’El Jem

Au-delà du temps

 

 

Présentation du concert :

Dans son cycle de concerts dédiés aux différentes époques de la musique classique, l’Académie de l’Orchestre Symphonique Tunisien, accompagné du Chœur de l’Opéra de Tunis et la Chorale d’El Jem nous propose  » Au-delà du Temps », un voyage du 17 au 19 siècle et une interprétation des chefs-d’œuvre des grands compositeurs tels que Vivaldi, Mozart, Sibelius, Bellini ou encore Rossini.

Solistes

-Lilia Ben Chikha (Soprano)

-Heithem Hadhiri (Baryton)

– Zeineb Cherif (mezzo-soprano)

-Mahmoud Turki (Basse)

-Oussama Nabli (Baryton)

-Dorsaf Trabelsi (violon)

-Youssef Bouhdiba (violon)

Chef de Chœur : Heithem Hadhiri

Direction d’orchestre : Fadi Ben Othman

 

 

 

Juil
30
sam
Hassen Doss and Friends
Juil 30 @ 21 h 30 min
Août
4
jeu
Balade Musicale autrichienne avec Shake Stew en Concert Jazz
Août 4 @ 21 h 30 min

Le groupe autrichien SHAKE STEW est devenu une sorte de phénomène.

Avec leur première au Jazzfestival Saalfelden 2016 et leur premier album suivant The Golden Fang, ils ont apparemment explosé sur la scène de nulle part. Depuis lors, leur mélange très énergique d’afrobeat hypnotique et de grooves jazz leur a valu un énorme succès, non seulement sur leur territoire mais aussi dans toute l’Europe. Sous la houlette de l’étoile montante qu’est le bassiste Lukas Kranzelbinder, le groupe est rapidement devenu l’un des groupes les plus en vue sur scène, tandis que l’impact de leur deuxième album Rise and Rise again (avec Shabaka Hutchings) leur a permis de diffuser leur son unique dans d’autres pays, notamment lors d’une tournée au Canada, au Mexique et au Maroc, ainsi que dans des festivals prestigieux comme celui de Montréal, de Rochester et du North Sea Jazz Festival. Le groupe a également attiré l’attention du principal journal allemand Die Zeit qui, de manière inhabituelle, a envoyé l’un de ses rédacteurs passer 5 jours avec eux pour couvrir la résidence d’été de la formation au Jazzclub Unterfahrt ; l’article qui en a résulté était euphorique dans ses louanges :

Fort de ce succès, Shake Stew a sorti son troisième album studio Gris Gris en novembre 2019. Non content de ne rien faire à moitié (leur premier single durait 19 minutes), Gris Gris est un double album de ce qu’ils font de mieux : Un mélange à haute teneur en octane de jazz fougueux et d’injections de groove de type trance, combiné à des paysages sonores mystérieux et à des éruptions de free jazz spirituel – ou comme l’a décrit le magazine britannique MOJO :

L’album a rapidement reçu le « Preis der deutschen Schallplattenkritik » pour le premier trimestre de 2020 et a été classé premier album de 2019 par le magazine Jazzthing dans son « Best of » annuel – battant des artistes comme Brad Mehldau, Michael Kiwanuka et Terri Lyne Carrington ! D’autres réactions ont inclus une couverture en première page de Jazzthetik Magazine ainsi que des éloges de The Guardian, Der Spiegel, Jazzwise, Sunday Times, Radio France, et bien d’autres. En 2020, le groupe sort son premier album live (A)live ! et poursuit son impressionnante ascension en recevant le German Jazz Award dans la catégorie « Groupe de l’année – International » en 2021. 2022 marque la sortie de leur cinquième album HEAT ainsi qu’un changement de personnel. L’ajout d’Astrid Wiesinger au saxophone alto (en remplacement de Clemens Salesny) a donné au groupe une injection d’énergie nouvelle et on peut entendre l’électricité bourdonner sur chaque morceau.

La configuration inhabituelle de Shake Stew – 2 batteurs, 2 bassistes et 3 cuivres – est l’un des éléments clés qui ont permis à ce groupe de 7 musiciens de se démarquer. Outre Astrid Wiesinger, Johannes Schleiermacher et Mario Rom forment la section des vents, avec Nikolaus Dolp et Herbert Pirker à la batterie et Lukas Kranzelbinder et Oliver Potratz à la basse. Cette instrumentation, qui peut sembler un peu étrange au premier abord, s’harmonise parfaitement, créant le son énergique de Shake Stew qui a fait la réputation du groupe. L’ajout du Guembri (luth basse marocain) – avec lequel Kranzelbinder joue depuis de nombreuses années – et de la flûte ajoute encore plus de texture à ce qui est déjà un équilibre complexe de sons.

 

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Août
6
sam
Balade Musicale autrichienne avec L’Orchestre du bal de l’opéra de Vienne
Août 6 @ 21 h 30 min

Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne

 

PROGRAMME

 

1ère partie

Franz Lehar

„Or  et  argent“ – Valse  op. 79

 

Franz Lehar – GIUDITTA

„Amis, la vie mérite d’être vécue»,                                        M. Stopinšek

 

Carl Millöcker – L’ETUDIANT MENDANT

„Mazurka“                           

 

Johann Strauss – SANG VIENNOIS

„Viens  avec moi, viens  à mon chateau“                              N.  Lubinger

 

Johann Strauss – LE CHAUVE SOURIS

 „Tik-Tak“ – Polka rapide  op. 365

 

Emmerich Kalman – LA CONTESSE MARIZA

„Salue  maVienne“                                                                M. Stopinšek

 

Nico Dostal – CLIVIA

„je suis tombée amoureuse“                                                  N.  Lubinger

 

Carl Michael Ziehrer – ENFANTS  DU  CARNAVAL –

 Valse – op. 328                               

 

Emmerich Kalman – LA PRINCESSE CZARDAS                            M. Stopinšek

„Je  veux danser“                                                                             N. Lubinger

 

– PAUSE –

 

2ème partie

Carl Michael Ziehrer

„Marche  Schönfeld“op. 422

 

Carl Zeller – LE MARCHAND D‘OISEAUX –

„Je suis Christl de  la poste“                                                            N. Lubinger

 

  1. Komzak

„Les Filles de Baden“  

Valse op. 257                         

 

Richard Tauber – LE SONGE CHANT

„Tu es le monde pour moi“                                                           M. Stopinšek

 

Josef Strauss

„Sans  soucis“ – Polka rapide  op. 271

 

Franz Lehar – PAGANINI

„Amour,  ciel  sur terre“                                                                N. Lubinger

 

Franz Lehar – LE PAYS DU SOURIRE

„«Tout mon cœur est à toi»,“                                                        M. Stopinšek

 

Josef Strauss

„Ma vie est amour et joie“ – Valse  op. 263                                   

 

Giuseppe Verdi – LA TRAVIATA                                                  M. Stopinšek

„Brindisi“                                                                                        N. Lubinger

 

Laszlo GYÜKER , Chef d’orchestre

Laszlo GYÜKER , d‘origine  hongroise,  né 1981 à Miskolc (Hongrie), a étudié à l’Université de Musique et d’Arts  performants  à Graz, Autriche.  Depuis 2010, il  était responsable de la  présentation   d’un vaste spectre d’opérettes  (Le Prince des Tsiganes, La Comtesse Mariza, Une nuit à Venise, La Fille de la Forêt Noire, Victoria et  son  Hussard, La Princesse du Dollar, Annie get your gun, Boccaccio).

De 2009 à 2017 il était chef d’orchestre  et de  chœur  au Franz Lehar-Festival de de  Bad Ischl (Autriche) aux productions des opérettes  Le Pays du Sourire, La Princesse Csárdás, Gasparone, Gigi, My Fair Lady, La Chauve souris et La Veuve joyeuse.  De 2014 à 2019 il était directeur musical du Festival  de Luisenburg  (Allemagne). Il  faisait  longues tournées  en Allemagne  dans  sa  fonction de directeur  musical du théâtre „Le Monde des opérettes“ de Budapest et du Théâtre d’opérettes de Vienne. En 2018, début  à l’Opéra  populaire de Vienne avec  la La Princesse Csárdás. Depuis 2018, Laszlo Gyüker est  être chargé de cours  d’opérettes  de  l’Université de Musique et d’Arts  de la Ville de Vienne.

Matjaž  STOPINŠEK – Ténor

Matjaž  Stopinšek  est  né à  Celje (Slovénie) et a  étudié   à l’Université  de Musique et d’Arts performants  de Graz (Autriche). Encore étudiant, il faisait son début au rôle de Belmonte dans l’opéra  „L’enlèvement  au sérail“ de Mozart  à l’Association de Musique de la Styrie. Après d’engagements au „Théâtre au Palais“ à Graz et au  Théâtre Municipal de Leoben il devenait membre de l’ensemble du Théâtre National  slovène  à Ljubljana. Matjaž  Stopinšek a chanté les rôles de Jason dans „Medée“, de Sou Chong dans le „Pays du Sourire“, de Florestan  dans  „Fidelio“,  de Faust dans l’opéra  du même nom  de Gounod, de  Belmonte au Théâtre provincial  de Linz et  du Théâtre de Baden respectivement.  Il a aussi chanté  aux concerts  dans le cadre d’évènements  internationaux  en Slovénie  avec  la Philharmonie Slovène (Consortium Musicum)  et l’Orchestre Symphonique   à Ljubjana), et dans des églises à Vienne .  Depuis 2018, Matjaž  Stopinšek chante régulièrement  aux concerts  du  nouvel  an aux  Etats Unis à Boston, Miami  et Ft.  Myers. Pendant la  saison 2021, il chante les rôles  de Rodolfo  dans  La Bohème and du comte René dans  „Le Comte de Luxembourg“ au Théâtre de Linz.  En 2023, il débutera  dans le rôle  de Faust dans  l’opéra „La damnation de Faust“  au Théâtre de Erfurt (Allemagne).

NICOLE LUBINGER – Soprano

Née en Autriche, Nicole Lubinger a manifesté  son interêt à la musique depuis  son enfance. Après  l‘école secondaire elle éait admise à  l’Academie d‘Arts performants  à Vienne, et bientôt  faisait ses premiers pas  professionnels  dans la grande Salle Municipale de Vienne , ceci dans le rôle de la „Reine des Coeurs“ dans le Musical de Walt Disney.

En 2018 elle débutait dans la Salle Brucknerhaus à Linz en tant  que  „Rosine” dans  l‘opérette“Le Diable sur Terre“  de Franz von Suppè.  Par la suite, elle chantait dans l‘opéra  „Hânsel  und Gretel“ de Humperdinck et son début dans le rôle de la Reine de la Nuit  dans la „Flûte enchantée“ de Mozart.  Au Festival de Kittsee 2020, elle a connu  un grand succès dans l’opérette „Sang  viennois“ de Johann Strauss.  En 2022, par sa  performances  extraordinaire de la prima donna  dans  “Oreste” de Georg Friedrich Hândel,  elle récolta louanges et compliments  à Linz. Aussi  pendant cette année, elle fût engagée pour  le rôle principal de Hanna Glawari  dans  l‘opérette immortelle „La Veuve joyeuse“ de Franz Lehar à Bad Hall.

Août
10
mer
Airs lyriques de l’Opéra italien, OIDA Orchestra In stabile di Arezzo
Août 10 @ 21 h 30 min

« Concerto Italiano » comprend un répertoire allant du grand opéra italien (Puccini Donizetti, Rossini, Verdi, jusqu’à des compositeurs contemporains comme Ennio Morricone et des succès de Chanteurs italiens : Domenico Modugno, Luigi Tenco, Umberto Bindi Bruno Martino Pour interpréter les compositions allant du XIXe au XXe siècle en Italie, OIDA Orchestra Instabile d’Arezzo, qui promeut en permanence les initiatives d’art et de musique d’ensemble.

OIDA Orchestra Instabile rassemble de nombreuses réalités musicales du territoire de la ville toscane d’Arezzo et ses provinces.

L’objectif était de soutenir et de promouvoir un important projet collectif et ciblé sur la figure de Guido Monaco d’Arezzo, qui, dans le domaine musical, a innové et concrétisé la système de transmission de la musique, avec la première notation musicale  , la portée actuelle et la notation musicale pour chaque genre musical,  de grands classiques de tous les genres musicaux reposent encore aujourd’hui sur son schéma.

Que cet humble moine bénédictin donne toujours le « La » aux idéaux d’union, de coopération, l’harmonie, la fraternité et la paix entre les peuples.

L’Association OIDA – Orchestre Instable d’Arezzo est une réalité du panorama territorial Arezzo qui vise à promouvoir la connaissance et la diffusion du langage musical dans toutes ses formes aux personnes de tous âges et de toutes origines culturelles.

En 2015 il participe à la réalisation du DVD « Deeply Mozart » avec Maestro Francesco Attesti.

À l’été 2016, l’Orchestre d’Oida s’est produit au Festival international des jeunes artistes concertistes de Castel Rigone (PG) où le concert inaugural avec deux jeunes artistes lui est réservé : le metteur en scène Nil Venditti et la violoncelliste finlandaise Sirja Nironen. Depuis 2016, en collaboration avec le US International Young Artists Project, OIDA participe à Monte San Savino, pour mettre en scène des productions dédiées aux jeunes artistes   à l’échelle mondiale.

OIDA a organisé sa première saison de concerts pour l’année 2017-2018 au Théâtre Petrarca d’Arezzo, organisé en collaboration avec la municipalité d’Arezzo et composé de 7 événements : – Hommage à Beethoven – Pour le cinéma – Tout Mozart – Soudain, la danse – Un piano au travail – Tchaïkovski un héritage dans la musique – Maintenant, Tango !. Toujours en collaboration avec la Municipalité de Arezzo, OIDA a organisé des concerts tels que : MAGNIFICAT – CONCERT DU NOUVEL AN de 2017, Théâtre Petrarca. Participation à des événements à travers le monde, notamment : La tournée en Chine en 2017 – Le festival EL JEM, Tunisie – Enel Energia Tour 2018, avec Paolo Fresu – Terre d’Arezzo Music Festival, Le XXIV Festival Symphonique de Massa – La Foire des Antiquaires d’Arezzo – La soirée de Castelsecco avec le concert « Giochi di echi » – Le festival Vola con Mozart, avec le pianiste Michele Campanella – Masterclass de direction d’orchestre à Città di Castello / Montone – Les célébrations pour le jumelage Arezzo – Sappada – YouTopic Fest, Rondine Cittadella della Pace – Leaders pour Peace, New York, Siège des Nations Unies et Toronto, présentation par Rondine Citadelle de la Paix – Concert « Orcolat ’76 » et « Prenez soin de moi » avec Simone Cristicchi .

En 2021, l’orchestre a été choisi par Simone Cristicchi et Valter Sivilotti pour la production du Spectacle « Paradiso » dédié à Dante Alighieri à l’occasion des célébrations du 700ème anniversaire de sa mort

OIDA Orchestra Instabile di Arezzo – Concerto Italiano – Tunisia 10 agosto 2022

 

Overture Barbiere di Siviglia Gioacchino Rossini   

 

La donna è mobile Giuseppe Verdi “Rigoletto”

Vissi D’arte Giacomo Puccini “Tosca “

Se il mio nome saper vuoi bramate – Gioacchino Rossini “Barbiere di Siviglia”

La mamma morta – Andrea Chénier

 

Intermezzo Cavalleria Rusticana  – Pietro Mascagni

 

Mi chiamano Mimì  – Giacomo Puccini “La Boheme”

E lucevan le stelle – Giuseppe Verdi “La Traviata”

Voi lo sapete o mamma – Pietro Mascagni “Cavalleria Rusticana”

Nessun dorma – Giacomo Puccini  “La Turandot

 

Preludio La Traviata – Giuseppe Verdi

Una furtiva lagrima  – Gaetano Donizetti “Elisir d’amore”

Libiamo ne’ lieti calici – Giuseppe Verdi “La Traviata”                                                                                                                                                                                                      

La vita è bella – Nicola Piovani

Tu si na’ cosa grande – Domenico Modugno

Se stasera sono qui – Luigi Tenco

E la chiamano Estate – Bruno Martino

Metti Una sera a cena – Ennio Morricone

Arrivederci – Umberto Bindi

 

 O sole mio – Edoardo di Capua

Août
13
sam
Ensemble Reflektor (Allemagne) en collaboration avec Tunisia88 : Hommage aux femmes
Août 13 @ 21 h 30 min

L’orchestre de chambre Reflektor se veut l’ambassadeur d’une culture musicale sans frontières. Indépendants et autonomes, les amis musiciens professionnels de l’ensemble développent ensemble des formats de concerts innovants.

Que ce soit dans des clubs ou des salles industrielles, en tant qu’orchestre ou dans des formations de musique de chambre – avec leurs programmes et formats créatifs, les musiciens amis de l’ensemble reflektor créent toujours une proximité particulière avec le public et permettent ainsi un nouvel accès à la musique.

Indépendant et autonome, l’ensemble offre à ses membres un espace pour s’exprimer et développer leurs propres idées. Avec leurs diverses expériences, les musiciens de l’ensemble Reflektor façonnent en permanence le travail artistique et la structure de l’orchestre.

En 2019, l’ensemble a fondé son premier festival avec   Dorothee Kalbhenn à Lüneburg : ultraBACH. Ici, l’ensemble Reflektor fait entrer Bach dans le 21e siècle avec de la techno, de la musique house et des premières mondiales et implique des musiciens amateurs du public et de la communauté urbaine dans ses formats de concert. En octobre 2021, ultraBACH aura lieu pour la deuxième fois.

Pour chacun de ses programmes, l’ensemble reflektor développe des ateliers d’éducation musicale pour les élèves de différents âges. De plus, des musiciens de l’ensemble prennent en charge le parrainage musical de tous les élèves de 5e année de l’école de Hambourg à Veddel dans les « Reflector Classes » nouvellement créées.

Avec ses programmes de concerts, l’ensemble reflektor a déjà été invité au Konzerthaus Berlin, à l’Alte Oper Frankfurt et au ZKM Karlsruhe, ainsi qu’au Mecklenburg-Vorpommern Festival, aux Hitzacker Summer Music Days et au Detect Classic Festival.

En 2020, l’ensemble Reflektor a été le premier orchestre à recevoir le NORDMETALL Ensemble Prize au Mecklenburg-Vorpommern Festival. L’année précédente, l’ensemble avait reçu le Prix Max Brauer de la Fondation Alfred Toepfer pour son engagement social.

Après le premier CD « Gewaltakt », le deuxième album de l’ensemble « Liebeslied » a suivi en 2020.

La femme tunisienne sera célébrée lors de la soirée du 13 août par l’Artiste et cheffe de chœur de la Chorale « Anghma by UIB », Mme Rihab Sghaier.

Mme Sghaier rendra un bel hommage aux femmes du monde en interprétant une balade musicale du moyen Orient accompagnée d’une touche de musique occidentale.

Pour cela, Mme Sghaïer chantera des titres qui ont marqué la mémoire de chacun en nous replongeant dans les souvenirs de la voix angélique de Fairouz, légende vivante de la chanson arabe et de celle de Dalida, diva incontournable au répertoire diversifié et sa magnifique interprétation du titre Orfeu Négro.

Mme Rihab Sghaïer est l’ambassadrice des rendez-vous musicaux hebdomadaire des collaborateurs et collaboratrices de l’UIB qui sont membres de la chorale Angham. Depuis 2016, Mme Sghaïer renforce et développe les capacités musicales des choristes de l’UIB via le développement de la pratique vocale, le souffle, la respiration, l’équilibre corporel, le positionnement de la voix, la concentration, l’écoute, la créativité et l’expression artistique. La chorale Angham by UIB compte à son actif, l’enregistrement d’un récital dédié au chant arabe et à la musique tunisienne, une représentation sur la scène d’El Jem, la participation au projet Maghreb en chœur et la création de l’Hymne de l’UIB.