Programme

Juil
9
sam
Carmina Burana – version orchestre et Chœur
Juil 9 @ 22 h 00 min

THE MONUMENTAL CONCERT –9 juillet 2016

Amphithéâtre romain d’Eljem

Carmina Burana

Carl Orff

Version : Orchestre, Chœur et Solistes

L’Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Ukrainienne

Direction : Volodymyr Sheiko

Le Chœur de la Radio Ukrainienne,

Direction : Yulia Tkach

Et les solistes de l’Opéra National Ukrainienne 

Susanna Chakhoian –  soprano,

Alla Pozniak  – mezzo-soprano,

Dmytro Kuzmin –  tenore,

Igor Mokrenko –  basso-baritono

Et le Chœur de l’Opéra de Tunis

Direction : Hristina Hadjieva

L’oeuvre : Toute la puissance des voix et de l’orchestre

Dans sa célèbre cantate Carmina Burana (1936), Carl Orff ambitionne de créer un style accessible à tous, chantable par tous, plus proche du peuple que les musiques de ses contemporains… le tout en s’inspirant du style médiéval qui est à ses yeux une forme de paradis perdu.
L’œuvre est saisissante, car elle mêle différentes langues (le latin, le moyen haut allemand et le très vieux français) pour aborder des sujets profanes presque universels : la fluctuation constante de la fortune et de la richesse, la nature éphémère de la vie, la joie apportée par le retour du printemps, les plaisirs de l’alcool et de la nourriture, le jeu, la luxure…
Cette œuvre s’ouvre et se ferme par le chœur « O Fortuna », devenu une signature du compositeur. On y sent une vigueur incroyable, tout comme une attirance pour les forces mystérieuses. Carmina Burana était en effet sous-titréPoèmes de Beuren : Chansons profanes pour chanteurs et chœurs devant être chantées avec instruments et images magiques.

L’Orchestre Symphonique et le Chœur de la Radio Ukrainienne sont très connus aussi bien en Ukraine qu’à l’étranger. Depuis de nombreuses décades, les activités de cet orchestre, créé le 5 octobre 1929, fut d’un grand apport à la culture musicale nationale. Le collectif a produit plus de dix mille enregistrements pour le Fonds de la Radio ukrainienne durant ses 85 années d’existence.
Une collection unique d’œuvres de musique classique nationale, de compositions modernes ukrainiennes et de chefs d’œuvres de la musique classique universelle fut créée.
L’Orchestre, a invité des éminents chefs d’orchestres comme Mykola Kolessa, Nathan Rakhlin, Oleksandr Klimov, Gennady Rozhdestvensky, Isaac Pain, Stefan Turchak, Arild Remmerit, Rikkardo Kapasso. Herman Adler, Mykhailo
Kanershteyn, Petro Polyakov et Kostyantyn Simeonov ainsi que des chanteurs d’opéras et instrumentistes de renommée mondiale tels que John Lord (compositeur et pianiste anglais), Keiko Matsui (pianiste de jazz japonais), Anatoli Kocherga (bassiste autricien), Anatoliy Solovyanenko (ténor ukrainien) et Zurab Sotkilava (ténor russe).
L’ensemble, dirigé depuis 2005 par le chef d’orchestre et directeur artistique Vladimir Sheiko, a interprété des chefs d’œuvres tels que la Symphonie No. 9 de L. van Beethoven, “L’exécution de Stepan Razin” de D. Shostakovich et “Quand les fougères fleurissent” de Y. Stankovych.
L’orchestre s’est produit sur les plus célèbres scènes de la capitale ukrainienne comme celles de la Société philharmonique nationale, le Palais national des arts «Ukraine» et l’Opéra national d’Ukraine.
L’ensemble a fait des tournées à travers onze pays (Corée du sud, Iran, Algérie, Espagne, Italie, Portugal, Pays bas, Luxembourg, Belgique, Pologne et Belarussie) durant les six dernières années.

Volodymyr Sheiko, Chef d’Orchestre

Chef d’Orchestre principal et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique de la Radio Ukrainienne, Volodymyr Sheiko est diplômé du Conservatoire d’Etat de Kiev. Il a suivi aussi une formation au Théâtre du Bolchoï (Moscou). Chef d’orchestre au Théâtre académique de Kiev, depuis 1988, il créa à la fin des années 1990, le premier Orchestre Symphonique non étatique d’Ukraine. Il effectua plusieurs tournées à l’étranger (Russie, Croatie, Autriche, Italie, France et Suisse).
Volodymyr Sheiko, qui a aussi fait plusieurs enregistrements à la télévision et édité des CD, a également occupé le poste de Chef d’orchestre principal au Théâtre de Kiev de 1995 à 2005 et réalisé 15 spectacles dont « Le baron tzigane » et « Une nuit à Venise » de J. Strauss, « Maritza » de E. Kalman, « Le comte à partir du Luxembourg » de F. Lehar et « La vie parisienne » de J. Offenbach.
Sous la direction de Volodymyr Sheiko, comme chef d’orchestre, l(orchestre effectua plus de 240 enregistrements de chefs d’œuvres mondiaux et ukrainiens pour le Fonds de la Radio nationale.
Il dirigea aussi plusieurs tournées à travers 11 pays (Corée du sud, Algérie, Espagne, Italie, Porugal, Pays bas,
Luxembourg, Belgique, Pologne et Belarussie).
Volodymyr Sheiko dirigea des concerts sur les plus célèbres scènes du monde comme le Glinka Capella Hall (Saint Pétersbourg, Russie), le Konzerthaus (Vienne, Autriche), le Concertgebow (Amsterdam, Pays bas), le Koningin (Antwerp, Belgique) et le Teatro Romano (Ascoli Piceno, Italie).
Volodymyr Sheiko est lauréat du Diplôme du gouvernement d’Ukraine et des Insignes d’honneur décerné par le ministère de la Culture ainsi que de la médaille d’Honneur du Conseil de la ville de Kiev.
L’artiste a été décoré « Personnalité émérite des Arts de l’Ukraine » en 2003 et de l’Ordre du Saint-Prince Volodymyr le Grand en 2005.

Julia TKACH

– Artistic director and chief conductor of Ukrainian Radio P. Mayboroda Academic Choir; – PhD on art-PhD in Musical Sciences; – Musicologist, lecturer of the choral conducting of the National Tchaikovsky Music Academy   of Ukraine; – Honored Artist of Ukraine. Education: – In 2002 graduated from Tchaikovsky Music Academy of Ukraine, conductor – choral department, Professor V. Dzhenkov’s class. – In 2005 graduated from the department of choral conducting assistantship of the Tchaikovsky Music Academy of Ukraine, art director – Professor Y. Savchuk.  List of creative works of Julia Tkach: – Has carried out about 150 recordings to the Ukrainian Radio Fund – Produced large-scale choral art projects such as F. Handel, Oratorio « Messiah », W.A.Mozart, « Requiem », L. Beethoven, Symphony No9, C.Orff,  « Carmina Burana », M. Lysenko, Cantata “Biut’ porohy” (“The Rapids Roar”), Y. Stankovych,”Passion for Taras”,  I. Scherbakov ”Stabat Mater”and so on; – Participated in prestigious International Festivals in Ukraine (Donetsk, Lutsk, Zhytomyr, Kirovohrad, Kyiv). – Together with the Academic Ukrainian Radio Choir performed in best concert halls in Europe: Philharmonic in Warsaw, Gdansk, Wroclaw, Lodz, Krakow; and at the International Orthodox Church Music Festival « Hajnówka – 2015″ (Poland) Ukrainian Radio Choir conducted by Yulia Tkach had got the Grand – Prix;

– Participating at the art radio and television projects Actively; – Under the direction of Julia Tkach Ukrainian Radio Choir recorded and released CDs: “Ukrainian Radio P. Mayboroda Academic Choir. J.Tkach is Conducting » (2009); “The King Shall Joy in thy Strength”

Juil
16
sam
Wiener opernball orchester-Autriche
Juil 16 @ 21 h 30 min

L’Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne

orchestre vienne

Depuis sa première apparition  à El Jem en 1998, l’Orchestre du bal de l‘opéra de Vienne s’est présenté au festival  à plusieurs reprises.  Pendant  ces longues années  une affection réciproque  s’est développée  entre l’orchestre et le public tunisien. Par conséquent c’est un souhait naturel  de l’ensemble de non seulement continuer la tradition de ces tournées, mais de donner aussi un signe de solidarité particulière avec  la Tunisie, ceci dans le cadre général du festival d’El Jem.

L’Orchestre du Bal de l‘Opéra, fondé en 1982, a effectué de nombreuses tournées dans plus de 30 pays  de tous les continents.  Uwe Theimer  a étudié la composition musicale auprès d’ Alfred Uhl et la direction orchestrale auprès de Hans Swarowsky. Au Festival de Salzbourg il a été assistant musical  de Karl Böhm, Lorin Maazel et James Levine. Pendant plus de 20 ans il était Directeur des Études et Chef d’Orchestre à l’Opéra populaire de Vienne. Il  a dirigé de nombreuses opérettes et comédies musicales en tous les continents. Depuis 1983, il est chef de l’Orchestre du Bal de l’Opéra et depuis 1996 professeur à l’Université de Musique de Vienne et directeur du festival „Été d’opérettes“ de la Basse Autriche.

Marcela Cerno, soprano, hôte fidèle  au festival d’El Jem depuis beaucoup d’années, est née à Prague, ou elle a étudié la musique. En 1978, elle recoit le diplôme d’études approfondies auprès de Renate Holm à Vienne. Beaucoup d’engagements en Suisse, en Autriche, aux Pays-Bas, dans la République Tchèque, en Allemagne et dans d’autres pays.

SOPRANO MARCELLA CERNO Philipp Kapeller tenor1 Marcela serno et Uwe Theimer Philipp Kapeller tenor

Philipp Kapeller est né en 1989 à Innsbruck (Autriche) et a eu sa première éducation musicale depuis 10 ans à l’école de musique locale où il était soliste dans des concerts et des messes. En outre, il a appris à jouer du piano et du trombone.

Alors qu’il était encore au lycée, il a assisté à un cours préparatoire au conservatoire d’Innsbruck. Depuis 2008, il étudie avec Karlheinz Hanser à l’Université de Musique et des Arts, depuis 2011 Lied et Oratorio avec Charles Spencer-Smith.

Philipp est un gagnant du prix du concours national Gradus ad Parnassum et a reçu un prix spécial pour la meilleure interprétation de la musique baroque. En Août 2013, il a été finaliste dans le Premier Concours International de Vienne Otto Edelmann.

En 2010, il fait ses débuts dans le rôle de Monostatos dans La Flûte enchantée de Mozart à Alicante (Espagne), dans une production de l’Opéra Groupe Yewoon.

En 2011   il apparaît dans une performance mise en scène à la Bach Cantata « Herkules am Scheidewege » au Festival International Bach à Zürich avec le Bach Collegium Zürich, ainsi que dans Opera « Aladdin et la lampe magique» des enfants par Nino Rota à Vienne Opéra d’État.

Philipp a chanté His First Basilio dans « Le Nozze di Figaro » de Mozart au Schlosstheater Schoenbrunn en 2012, suivi par le 1er Elder dans une version mise en scène de l’oratorio de Haendel « Susanna ». En été 2013 il a joué le rôle d’Alfred dans « The Bat » de Johann Strauss pour la première fois, également à la Schlosstheater Schoenbrunn. 2014, il   a chanté Ferrando dans »Cosi fan tutte » de Mozart.

À l’automne 2015, le jeune ténor a été invité par l’Opéra Studio européenn pour chanter Spoleta dans Tosca de Puccini dans une version semi-scénique, réalisée à la Philharmonie Royale à Liverpool sous la direction de Vasily Petrenko, une occasion d’acquérir une grande expérience aux côtés de Bryn Terfel.

Depuis la saison 2014/15, il devient  membre de l’ensemble de l’Etat Théâtre Oldenburg.

Programme

1) Strauss, Ouverture Nuit a Venise
2) Lehar, Amis, la via merite ….
3) Lanner, Galopp des tarentules
4) Lehar, Quelqu’un viendra
5)  Ziehrer, Les Noctambules
6) Strauss, Je re salue, ma Chere Venise
7) Eduard Strauss, Voie libre
8) Emmerich Kalman, Ma patrie sont les montagnes, Air pour soprano de l’operette « La Princesse Czardas »
9) Julius Fucik, Marche des Florentins
10) Carl Millöcker, Viola, Notre Chanson commence, duo de l’operette « L’Etudiant mendiant
P a u s e
1) Johann Strauss, Sang leger, Polka rapide
2) Franz Lehar, « Personne ne t’aime comme moi », Duo de l’operette « Paganini »
3) Johann Strauss, Sang viennois, Valse
4) Nico Dostal, « Faites Sonner les cloches », Air pour soprano de l’operette « Le Mariage hongrois »
5) Johann Strauss, Marche d’entree de l’operette « Le Baron tsigane »
6) Franz Lehar, « Tout mon coeur
est a toi », Air pour Tenor de l’operette « le Pays du sourire »
7) Carl Michael Ziehrer, « Citoyens de Vienne », Valse
8) Emmerich Kalman, « Mon Dieu, qu’est-ce qui se passe aujourd’hui », Duo de l’operette « La Comtesse Mariza »
Juil
23
sam
Hassen Doss en concert, avec l’orchestre symphonique Tunisien – Direction: Hafedh Makni
Juil 23 @ 22 h 00 min

حسان الدوس « بيدو خال » « Hassen Doss « Bidou Khal

h3

Présentation

Depuis sa création en 1969 par le Ministère de la Culture,l’Orchestre Symphonique Tunisien présentait un concert mensuel au Théâtre Municipal de Tunis et un concert annuel au Festival de Musique Symphonique d’El Jem. Avec la nomination d’une nouvelle direction artistiqueen juillet 2012, l’Orchestre a entrepris une nouvelle démarche artistique qui consiste à élargir L’effectif des instrumentistes passant de 40 à plus de 60 musiciens issus des différentes régions du pays, permettant ainsi, l’interprétation d’un large répertoire d’orchestre.

Avec cette nouvelle structure, l’orchestre a permis d’enrichir le répertoire universel par la création de nouvelles œuvres symphoniques tunisiennes composées par Mohamed Makni, Jelloul Ayed, Slim Larbi, Mourad Gaâloul…, et a pu accroitre le nombre de ses concerts à Tunis et dans les différentes régions du pays(Sousse, Béja, Gafsa, Tozeur, Médenine, Kairouan, Bizerte, Mahdia, Sfax, Nabeul, Ben Arous…).

L’Orchestre Symphonique Tunisien, participe régulièrement au Festival Culturel International de Musique Symphonique d’Alger depuis sa création.

hh2

Hafedh Makni est né en 1963 à Sfax (Tunisie), il a entamé ses études de violon au Conservatoire National de Tunis dès l’âge de sept ans. Titulaire d’un Diplôme de Musique Arabe, du Premier Prix de violon, d’une Maîtrise en Musique et d’un Doctorat en Musique et Musicologie de l’Université Paris IV – Sorbonne. Membre de l’Orchestre Symphonique Tunisien de 1979 à 1986, il le quitta pour fonder l’Orchestre de Chambre de Tunis et l’Orchestre Symphonique Scolaire et Universitaire avec lesquels il a donné des centaines de concerts en Tunisie et à l’étranger (France, Espagne, République Tchèque et Chine). Après une longue carrière d’enseignant de musique dans les lycées secondaires et d’enseignant chercheur à l’Université de la Manouba, il est nommé en juillet 2012 Directeur et Chef de l’Orchestre Symphonique Tunisien.

 

 

 

h1

Hassen Doss

Avant-gardiste! Certes, ce maître d’opéra est, on peut le dire, le précurseur de ce genre musical en Tunisie.

Ce pionnier a « la voix d’or » comme déjà nommé dans plusieurs articles, est entrain de gagner les cœurs et d’imposer avec tact, a la scène musicale tunisienne, un art, bien peu, connu.

Issu d’une famille de bureaucrate, un enfant est né en 1985 plus précisement un 21 août. Dés son jeune âge, il prétait attention aux ères que dégageait les mélodies, mais timide, il essayait d’abord le sport (basket-ball) puis il s’investit dans le chant du corps (danse).

Encore au Lycée, Hassen Doss chante déjà dans des chœurs et parfois en soliste et est remarqué par Henry Runey, la basse américaine qui lui prodigue ses premières leçons de chant. Hassen Doss débute ses études de chant lyrique à l’Institut Supérieur de Musique en Tunisie. Actuellement il perfectionne son art avec la Basse Américaine Henry Runey  en alternant entre Paris et Tunis.

En 2011, il est engagé pour 6 représentations des Noces de Figaro de Mozart à Montmorillon en France. Il tient le rôle d’Alfredo dans la Traviata de Verdi au Théâtre municipal de la Ville de Tunis.

En octobre 2011, il remporte le Prix ‘Jeune espoir’ du Concours international de chant lyrique dans le cadre du Festival Vienne en Voix à Vivonne en France. Il participe également à plusieurs stages et aux master-classes de La Soprane américaine Cynthia Jacoby, de la Basse italienne Renato Bruson , du chercheur et maître de conférence à Paris 8, Joel Huillon et de la Basse Américaine Henry Runey.  On l’entend ensuite

dans plusieurs productions locales et internationales telles que Bastien et Bastienne, Rigoletto, la Traviata … où il se distingue par son charisme et son énergie communicative et sa totale implication dans les rôles incarnés.

En 2012, Hassen Doss joue le rôle de Don Bazilio dans l’opéra « il nozze di figaro »et dans le cadre de la production d’été à Montmorillon en France, d’ailleurs, il a aussi participé dans des festivals internationaux au moi d’aout avec les extraits des l’opéras

Norma et Madame Butterfly  à Sousse et Tunis tel que le festival d’el médina.

En 2013, il est engagé pour le rôle du Duke de Mantoue  dans l’opéra Rigoletto de G. Verdi, une coopération qui grandit avec l’association Figaro Si Figaro La à Montmorillon en France.

Par ailleurs, il a pu perfectionner sa voix au sein de la MUSIKHORSHULE à Munich en Allemagne  avec des professionnels et coachs renommés à l’échelle mondiale comme, Engrid Kaiserfeld, Dr Mauser…

A son retour en Tunisie, il est l’invité de  Riadh Fehri au festival international de Carthage comme invité d’honneur avec l’artiste Pedro Austashe.

Hassen Doss entame déjà ça tourné avec le projet introdution, à  Carthage le 29 Aout 2014 avec la pianiste Sinda ElAtri, dans le cadre de Rotary music Festival.

Le 30 Octobre à l’ouverture du festival de musique classique de Bizert.

Le 12 décembre à l’acropolium.

Le 13 février 2015, il interprète «  Hennet Errjel » extraite de son premier album «  Dar EL Bey » Lors de Tunisia Web Awards.

En 2011, il arrange  l’hymne national Tunisien pour chœur et piano.

affiche orchestre tunisien-23-07-2016

Juil
30
sam
l’Orchestre del maggio musicale de Fiorentino- Italie
Juil 30 @ 22 h 00 min

Zubin Metha prova Messa da Requiem al Maggio Musicale Fiorentino

URL:ORCHESTRA DEL MAGGIO

Concerto di inaugurazione 79° MMF - Serata di gala presso l'Opera di Firenze Firenze, aprile 2016. Un momento della serata inaugurale del 79mo Maggio Musicale Fiorentino all'Opera di Firenze. Il concerto diretto da Zubin Mehta con l'Orchestra ed il Coro del Maggio Musicale Fiorentino. Florence, Aprile 2016. A moment during the opening night of the 79th Maggio Musicale Fiorentino at the Opera di Firenze theatre. The concert conducted by Zubin Mehta with the Orchestra and Chorus of the Maggio Musicale Fiorentino.

FABRIZIO MARIA CARMINATI

Diplômé en piano avec Carlo Pestalozza, il poursuit ses études de composition à Milan avec Vittorio Fellegara. Il décroche par la suite brillament son diplôme en direction d’orchestre. Il entre très jeune au Teatro Regio di Torino, où il fait ses débuts comme directeur d’orchestre avec La Bohème et collabore avec le même théâtre sans interruption jusqu’à 1999, dirigeant 11 opéras et différents concerts symphoniques. Il est directeur artistique du Teatro Donizetti di Bergamo de 2000 à 2004 et de la Fondazione Arena di Verona de 2004 à 2006.

Récemment, suite au succès obtenu  à l’Opéra de Marseille avec Andrea Chénier, Cavalleria rusticana et Pagliacci il est nommé Premier Chef invité jusqu’en 2015. Il dirigera six concerts symphoniques par saison avec des programmes qui vont du Baroque au XXème siècle.

Il a contribué au projet monographique dédié à Ottorino Respighi, pour lequel ont été exécutées, avec grand succès, les partitions de: I pini di Roma, Le fontane di Roma, Gli uccelli, Trittico botticelliano, Antiche arie e danze per liuto.

Pour l’opéra, il dirigea Aida en 2013, La Gioconda en 2014 et Tosca en 2015. Invité régulièrement à diriger les plus importantes institutions théâtrales nationales et internationales, Fabrizio Maria Carminati a à son actif 45 différents titres d’opéra qui ont fait de lui un interprète maîtrisant un vaste répertoire du belcanto italien, un expert de Donizetti (Paisiello, Rossini, Bellini, Verdi, Puccini) et du XXème siècle italien et allemand (Leoncavallo, Giordano, Cilea, Menotti, Humperdinck).

En plus de se dédier au répertoire traditionnel, il est également ouvert aux expériences du répertoire contemporain telles que Davide Re de Vitalini au Teatro Massimo di Palermo et Il fantasma della cabina (da Montalbano) de Betta/Camilleri, ainsi que des opéras rares comme La marescialla d’Ancre de Nini, Zazà de Leoncavallo, Betly et I pazzi per progetto de Donizetti, Il Barbiere di Siviglia de Paisiello.

En Italie, il est régulièrement invité par les plus prestigieux théâtres: Opera di Roma (Madama Butterfly, Il lago dei cigni, Giselle, Tosca), Fenice di Venezia (recital con Alfredo Kraus, Maria Stuarda), Maggio Musicale Fiorentino (Il campanello dello speziale, Carmen), Carlo Felice di Genova (La Traviata), Regio di Torino (L’elisir d’amore, La Bohème, Il campanello/Gianni Schicchi, Lucia di Lammermoor, Don Pasquale, Nabucco, Simon Boccanegra, I Capuleti e i Montecchi, Zazà, Le convenienze ed inconvenienze teatrali, La Traviata), Massimo di Palermo (La Bohème, Il lago dei cigni, Giselle, Carmina Burana, Romeo e Giulietta, Maria Stuarda), Verdi di Trieste (Madama Butterfly, Maria Stuarda, Francesca da Rimini, L’amico Fritz), Regio di Parma (I Capuleti e i Montecchi), Filarmonico di Verona (Don Pasquale, I Capuleti e i Montecchi), Festival Puccini di Torre del Lago (Tosca, Madama Butterfly, La Traviata) et de nombreux théâtres de tradition dont le Teatro Donizetti di Bergamo, dans sa ville natale, qui l’a nommé directeur artistique de 2000 à 2004. À l’étranger, il se produit dans des théâtres tels que: Opéra de Nice (Norma, Tosca), Opéra de Marseille (Il Pirata, Andrea Chénier, Cavalleria rusticana e Pagliacci), Abao di Bilbao (Norma, I masnadieri, Il Trovatore, Poliuto), Opera de Las Palmas (Roberto Devereux, Adriana Lecouvreur, Norma), Maestranza di Siviglia (Lucia di Lammermoor con Alfredo Kraus), Opéra de Lyon (L’elisir d’amore), Kansai Opera de Osaka (La Bohème, Anna Bolena), Bunka Kaikan de Tokyo (Anna Bolena). Récemment, il a été invité par l’Opéra de Montréal avec La Traviata. Grâce au succès obtenu, il dirige un concert symphonique et Maria Stuarda en 2016. Parmi les prochains engagements, on peut citer : Madama Butterfly au Teatro Bellini di Catania et la nouvelle production de I Capuleti e i Montecchi au Teatro Filarmonico di Verona. Sa discographie inclut : Le convenienze ed inconvenienze teatrali et Il campanello (avec Leo Nucci et Enzo Dara) pour BMG Records; I pazzi per progetto de Donizetti (album Concert); Maria Stuarda de Donizetti live au Festival Donizetti (cd et dvd Dynamic) et au Teatro La Fenice di Venezia (dvd et blu-ray Unitel Classica); Anna Bolena de Donizetti (con Dimitra Theodossiou); Norma de Bellini (cd Bongiovanni); Fedora de Giordano (avec Katia Ricciarelli et Josè Cura) pour le Pantheon.

Fabrizio-Maria-Carminati-1 (1) Fabrizio Maria Carminati Fabrizio Maria Carminati (c)Ennevi

ORCHESTRE DU MAGGIO MUSICALE FIORENTINO

Fondé en 1928 par Vittorio Gui sous le nom Stabile Orchestrale Fiorentina, l’orchestre s’est engagé dès sa création dans les concerts et les saisons lyriques du Teatro Comunale di Firenze et figure aujourd’hui parmi les plus appréciés par les directeurs et le public. En 1933, avec la naissance du Festival, l’orchestre devient Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino. Mario Rossi (en 1937) et Bruno Bartoletti (dans l’après-guerre) succèdent à Gui comme directeurs stables.

La période de direction de Riccardo Muti (1969-1981) et celle de Zubin Mehta (depuis 1985) représentent des étapes fondamentales de l’histoire de l’Orchestre qui présente à chaque saison d’importantes productions symphoniques et d’opéra en réalisant des tournées. Au cours de son histoire, l’orchestre a été dirigé par les plus grands directeurs comme Victor De Sabata, Antonio Guarnieri, Gino Marinuzzi, Gianandrea Gavazzeni, Tullio Serafin, Wilhelm Furtwängler, Bruno Walter, Otto Klemperer, Issay Dobrowen, Jonel Perlea, Erich Kleiber, Arthur Rodzinski, Dimitri Mitropoulos, Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Thomas Schippers, Claudio Abbado, Lorin Maazel, Carlo Maria Giulini, Georges Prêtre, Wolfgang Sawallisch, Carlos Kleiber, Georg Solti, Riccardo Chailly, Giuseppe Sinopoli, Seiji Ozawa et Daniele Gatti. D’illustres compositeurs comme Richard Strauss, Pietro Mascagni, Ildebrando Pizzetti, Paul Hindemith, Igor Stravinskij, Goffredo Petrassi, Luigi Dallapiccola, Krzysztof Penderecki et Luciano Berio dirigent leurs travaux, souvent en première exécution.

Depuis les années cinquante, l’Orchestre a enregistré de nombreux albums, ainsi que des émissions radiophoniques et télévisuelles, qui ont reçu de prestigieux prix dont le Grammy Award en 1990.

À l’occasion du 80ème anniversaire de la fondation, l’Orchestre reçoit le Fiorino d’Oro de la ville de Florence.

CHOEUR DU MAGGIO MUSICALE FIORENTINO

Formé en 1933, année de naissance du Festival, sous la direction de Andrea Morosini, le choeur se qualifie comme l’un des plus prestigieux ensembles vocaux italiens aussi bien dans l’activité lyrique que symphonique. Après Morosini, la direction du choeur a été confiée à Adolfo Fanfani, Roberto Gabbiani, Vittorio Sicuri, Marco Balderi, José Luis Basso, Piero Monti et, depuis 2013, à Lorenzo Fratini.

L’activité du Choeur s’est développée également dans le secteur de la vocalité de chambre et de la musique contemporaine, avec d’importantes premières exécutions de compositeurs contemporains comme Krzysztof Penderecki, Luigi Dallapiccola, Goffredo Petrassi, Lugi Nono et Sylvano Bussotti.

Le choeur a également collaboré avec de grands directeurs tels que Zubin Mehta, Riccardo Muti, Claudio Abbado, Carlo Maria Giulini, Bruno Bartoletti, Gianandrea Gavazzeni, Wolfgang Sawallisch, Georges Prêtre, Myung-Whun Chung, Seiji Ozawa, Semyon Bychkov, Giuseppe Sinopoli, Lorin Maazel et Daniele Gatti.

Au cours des dernières années, le Choeur a élargi son répertoire et participé à de nombreuses tournées internationales. La disponibilité et la capacité d’interpréter différents styles en plusieurs langues ont fait du Choeur du Maggio Musicale Fiorentino l’un des ensembles les plus appréciés par les directeurs d’orchestre et par la critique internationale.

En 2003, il remporte avec Renée Fleming le Grammy Award avec l’album Belcanto et en 2013 il célèbre le 80ème anniversaire de sa fondation avec une série de concerts dirigés par Lorenzo Fratini.

Le Programme

  • Sinfonia da La Cenerentola di Gioachino Rossini
  • “Cruda sorte”, da L’italiana in Algeri di Gioachino Rossini

Ana Victória Pitts mezzosoprano

  • “Largo al factotum”, da Il barbiere di Siviglia di Gioachino Rossini

Qianming Dou baritono

  • “La donna è mobile”, da Rigoletto di Giuseppe Verdi

Yenish Ysmanov tenore

  • “O mio babbino caro”, da Gianni Schicchi di Giacomo Puccini

Gioia Crepaldi soprano

  • Intermezzo da L’amico Fritz di Pietro Mascagni
  • Ecco l’orrido campo ”, da Un ballo in maschera di Giuseppe Verdi

Eunhee Kim soprano

  • “Si può?”, da I pagliacci di Ruggero Leoncavallo

Benjamin Cho baritono

  • Intermezzo da I Pagliacci di Ruggero Leoncavallo
  • “Sì, mi chiamano Mimì” e finale Atto I°, da La Bohème di Giacomo Puccini

Gioia Crepaldi soprano Yenish Ysmanov tenore

  • Brindisi, da La traviata di Giuseppe Verdi

A più voci

Bis

  • Firenze Sogna, canzone di Cesare Cesarini

 

Août
4
jeu
Festival OFF: Melinda Doolittle « Jazz et Blues » -USA
Août 4 @ 22 h 00 min

Melinda Doolittle

URL: Melinda Doolittle

Août
6
sam
New south africa classical music collective -Tshepo Komane- OFFICIELLEMENT ANNULÉ.
Août 6 Journée entière

OFFICIELLEMENT ANNULÉ

Suite à des imprévus de dernière minute, le concert de l’orchestre Sud Africain prévu pour le samedi 6 août 2016 a été annulé. Veuillez accepter toutes nos excuses.

affiche africa-01

Août
20
sam
Mode et Musique Classique
Août 20 @ 22 h 00 min
affiche 20 août eljem 2016-01

جمعية مهرجان الجم الدولي للموسيقى السيمفونية

تنظم بالشراكة مع

الإتحاد الوطني للمرأة

و بالتعاون مع

الديوان الوطني للصناعات التقليدية و مؤسسة مهرجان الموضة و مؤسسة قصر الحرفي

سهرة الموضة و الموسيقى الكلاسيكية و الموسيقى التونسية 

مراوحة بين الموسيقى التونسية و العالمية و الغناء الأوبرا لي و عروض الأزياء التونسية المستوحاة من صناعتنا التقليدية

مع الأوركسترا السيمفوني التونسي بقيادة : حافظ مقني

و بمشاركة أهم الأصوات التونسية : هندة بن شعبان و هيثم الحذيري 

السبت 20 اوت 2016 – الساعة العاشرة مساء

بالقصر الأثري بالجم

Le transport: Train Express Tunis – Eljem à 17h:30

  • Retour: 30 min après la fin du concert,
  • Prix: Aller/Retour ,25dinars.

L’Association Festival international de musique symphonique d’Eljem

Organise en collaboration avec l’Union Nationale de la Femme tunisienne

et avec le soutien de

L’Office national de l’Artisanat, le Festival de la Mode et le Palais de l’Artisan

Une soirée Mode et Musique classique consacrée à

  • A la musique classique, la musique tunisienne, le chant tunisien et le chant lyrique
  • Défilés de mode inspirés de l’Artisanat tunisienAvec l’Orchestre Symphonique tunisien, Direction : Hafedh makni
  • Samedi 20 août 2016 – 22h à l’Amphithéâtre Romain d’Eljem
  • Et les chanteurs : Haythem Hdhiri et Henda Ben chaabane

 

Juil
5
ven
Récital : Gala Tutto Puccini-Fondazione Festival Pucciniano-
Juil 5 @ 22 h 00 min

GALA Tutto PUCCINI

a El Jem con gli artisti del Festival Puccini di Torre del Lago

direttore Alberto VERONESI Orchestra del Festival Puccini 

Le Festival Puccini est le seul Festival lyrique musical au monde consacré à Giacomo Puccini. Né en 1930, il se déroule chaque été aux mois de juillet et août dans le Gran Teatro en plein air (3400 places) situé sur les rives du lac de Massaciuccoli près de la Villa Puccini, la maison que le compositeur construisit en 1900 et où il vécut et composa la plupart de ses chefs-d’œuvre.
Le Festival Puccini, à travers la Fondation Festival Pucciniano, produit chaque année plusier opéras en proposant au public le répertoire musical du maestro, de Madame Butterfly à La Bohème, de Turandot à Tosca en passant par le Trittico et les autres opéras mineurs et moins connus. Pour la mise en scène des productions, aux côtés de grands interprètes et directeurs d’orchestre de niveau international, se relaient les talents de l’Académie du Festival au sein de laquelle sont formés les éléments de l’Orchestre et du Chœur. Ses activités internationales ont inclus des tournées au Japon, en Espagne, en Allemagne et aux États-Unis ainsi que des coproductions avec
le New National Theatre de Pékin et des expositions monographiques de grandes dimensions dédiées à la production pucciniana en Italie et à l’étranger.

Le Festival Puccini, qui se déroule à Torre del Lago Puccini, fraction de zone côte Versilia de Viareggio, est un must assister à la cérémonie pour quiconque est « in love » de l’ouvrage. Chaque année, en juillet et août, le Festival Puccini se matérialise dans le théâtre de plein air au bord de la paisible Lac de Massaciuccoli. L’événement est dédié au célèbre compositeur d’opéra compositeur Giacomo Puccini, célèbre dans le monde entier pour ses chefs-d’œuvre de la musique classique, qui est né à Lucques et passé de nombreuses années de sa vie à Torre del Lago. Le village de Torre del Lago et le Lac de Massaciuccoli, pas loin des fameuses plages de Viareggio, est devenus célèbres grâce au célèbre compositeur. Puccini a été ensorcelée par ce site et son enchanté et paisible ici a choisi de passer les plus importantes années de sa vie à composer de la musique, de détente et d’entrer dans la. Torre del Lago, a donné naissance à certaines de ses œuvres majeures telles que Tosca, Madama Butterfly et La fanciulla del West. Lorsque l’artiste mourut en 1928, le village fut nommé en l’honneur du maestro Torre del Lago Puccini.

 

Amarilli Nizza Amadi Lagha Giovanna Casolla Michele Kalmandi Ivana Canovic

Programme:

Amarilli Nizza Un bel dì vedremo“Madama Butterfly”

Amarilli Nizza, Amadi Lagha, Viene La sera “Madama Butterfly”

Giovanna Casolla, Amadi Lagha,   Mario Mario “Tosca”

Elia Fabbian  Ha più dolce sapore “Tosca”

Giovanna Casolla , Elia Fabbian  La mia povera cena fu interrotta “Tosca”

Giovanna Casolla  Vissi d’arte “Tosca”

Intermezzo da “Manon Lescaut”

Ivana Canovic Quando m’en vo “La Boheme”

Amadi Lagha  Che gelida manina “La Boheme”

Amarilli Nizza Si, mi chiamano Mimì “La Boheme”

Amadi Lagha, Amarilli Nizza O soave Fanciulla “La Boheme”

Amarilli Nizza, Ivana Canovic, Amadi Lagha, Elia Fabbian Dunque è proprio finita “La Boheme”

La tregenda da “ Le Villi”

Ivana Canovic Signore ascolta “Turandot”

Giovanna Casolla  In questa Reggia “Turandot”

Ivana Canovic Tu che di gel sei cinta “Turandot”

Amadi Lagha Nessun dorma “Turandot”

 

Avec le soutien de:

 

 

Juil
13
sam
The Best Classica avec l’Orchestre symphonique de la Radio Ukrainienne
Juil 13 @ 22 h 00 min

L’Orchestre symphonique de la Radio Ukrainienne

Ukrainian Radio Symphony Orchestra a été créé le 5 octobre 1929.Ukrainian Radio Symphony Orchestra est largement reconnu pour son sens artistique en Ukraine et à l’étranger. Pendant de nombreuses décennies, les activités de l’Orchestre ont grandement contribué à l’enrichissement de la culture musicale nationale.

Le collectif a produit plus de 10 000 disques de musique symphonique pour le Fonds de la radio ukrainienne au cours de ses 90 années d’histoire pléthorique et créative. Une collection unique composée des œuvres de la musique classique nationale, des œuvres des compositeurs ukrainiens modernes  . L’Orchestre a collaboré  avec les principaux chefs du XXe siècle: Mykola Kolessa, Nathan Rakhlin, Oleksandr Klimov, Isaac Pain, Stefan Turchak et Rikkardo Kapasso.

Les performances véritablement réussies de l’orchestre ont lieu sur les principales scènes de concert de la capitale ukrainienne, telles que la Société philharmonique nationale d’Ukraine, le Palais national «Ukraine» et l’Opéra national d’Ukraine.

Leur Participation avec des interprètes de renommée mondiale tels que Jon Lord (compositeur et pianiste de «Deep Purple», Angleterre), Keiko Matsui (pianiste de jazz, Japon), Anatoliy Kocherga (basse, Autriche), Anatoliy Solovyanenko (ténor) , Ukraine), Zurab Sotkilava (ténor, Russie), Victoria Mullova (violon, Autriche), Liana Isakadze (violon, Russie), Vladimir Krainev (piano, Allemagne) leur a donné notoriété .

L’Orchestre a effectué des tournées dans 17 pays d’Asie, d’Europe et d’Afrique: Chine, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Iran, Algérie, Tunisie, Espagne, Italie, Autriche, France, Portugal, Pays-Bas, Luxembourg, Belgique, Roumanie, Pologne et Biélorussie.

 

VOLODYMYR SHEIKO.

La biographie.

Depuis 2005, l’Orchestre symphonique est dirigé par Volodymyr Sheiko – chef d’orchestre et directeur artistique.

Volodymyr Sheiko est diplômé du Conservatoire d’Etat de Kiev, du nom de P.Tchaikovsky, spécialité «direction d’opéra et de direction symphonique» (promotion du professeur Stephan Turchak – chef d’orchestre du Théâtre national d’Opéra d’Ukraine) et «direction d’orchestre» (promotion du professeur Leo Venediktov – Chef Chef de choeur du Théâtre national de l’Opéra d’Ukraine) en 1988. Durant les années 1989-1991, il a été stagiaire au «Théâtre du Bolchoï de l’Opéra et du Ballet» (Moscou) sous la direction de Fuat Mansurov (chef d’orchestre du Théâtre Bolchoï).

Sous sa direction, l’Orchestre a exécuté des chefs-d’œuvre tels que: « Requiem » de G. Verdi; Symphonie n ° 9 de L. van Beethoven; Symphonie n ° 6, Pathétique de P. Tchaikovsky; Symphonie n ° 2 de S..Rachmaninoff; «Carmina Burana» de Carl Orff; «Stabat Mater» de G. Rossini; «L’exécution de Stepan Razin» par D. Shostakovich; “St. Jonn de Damas ”de S.Taneev; «Quand la fougère fleurit» de Y. Stankovych; « Requiem » et « Davidde Penitente » de W. A. ​​Mozart .; « Le poème de l’extase » de A. Scriabine, a fondé une série de projets conjoints de la société de radio nationale et de la télévision nationale d’Ukraine, « Art Stories », « Symphonic Mainstream » et « RadioSymphony_UA ».

Sous la direction de Volodymyr Sheiko en tant que chef d’orchestre, l’orchestre a réalisé plus de 300 disques d’œuvres musicales mondiales et ukrainiennes en faveur du Fonds de la radio ukrainienne.

Volodymyr Sheiko a dirigé des performances sur les scènes connues dans le monde entier, telles que Glinka Capella Hall (Saint-Pétersbourg, Russie); Konzerthaus (Vienne, Autriche); Concertgebouw (Amsterdam, Pays-Bas); Koningin Elisabethzaal (Anvers, Belgique); Arena Sferisterio (Macerata, Italie); Teatro Carlo Felice (Gênes); Teatro Petruzzelli (Bari); Teatro Ponchielli (Cremona); Teatro Luciano Pavarotti (Modène); Teatro Romano (Ascoli Piceno, Italie); Teatro Politeamo Garibaldi (Palerme, Italie); Auditorio Nacional de Musica, Teatro Monumental (Madrid, Espagne); Palau de la musique catalane (Barcelone, Espagne); Casa da Musica, Coliseu do Porto (Porto, Portugal); Coliseu dos Recreios (Lisbonne, Portugal); Colisée (Nîmes, France); Teatro Romano (Vienne, France); Opérateur national de Bucarest (Bucarest, Roumanie), Teatro Opera (Timisoara, Roumanie); Théâtre national et palais algérien « Moufdi Zakaria », Opéra d’Alger (Algérie); Hôtel de ville (Séoul, Corée du Sud), Colisée (El Jem, Tunisie), Amphithéâtre (Cartage, Tunisie), Opéra national (Tunisie); Hôtel de ville (Hong Kong, Chine), Philharmonique national (Beijing, Chine), Opéra national (Dubaï, Émirats arabes unis)

Tetiana Anisimova Andrii Romanenko Bogdana Pivnenko

 

 

Tetiana Anisimova (soprano) 

Tetiana Anisimova est diplômée du conservatoire d’État d’Odessa, nommée en l’honneur de A. Negdanova par la promotion du professeur G. Polivanova en 1992.

En 1992, elle a participé au concours international Maiden,   où elle est devenue lauréate du prix Maiden et propriétaire du Grand Prix.

Voyages avec l’opéra d’Odessa en Grèce, en Finlande, en Espagne et en Italie.

Représentations dans les théâtres de l’Ukraine: Kiev, Lviv.

Elle était membre de la délégation ukrainienne «Mission de la paix» en 1993.

En 1996 – a participé au concours d’Alfred Kraus. Elle avait pris le 3ème prix. Elle a également remporté le 2e prix du concours de chanteurs d’opéra de Bilbao, en Espagne.

En 1997, à Las Palmas, en Espagne, elle a participé à la représentation de l’opéra «Cavaleria rusticana», dans lequel elle a joué le rôle de Santuzzi.

 En 2001

– elle est devenue le soliste de l’Opéra national ukrainien à Kiev.

– a reçu le prix «Voice of Ukraine».

De 2002 à 2008, elle a chanté régulièrement au Théâtre Bolchoï (Moscou)

Elle a chanté avec: Carlos Alvares, Luis Limma, Ludmila Shevchuk, Bartolini, Vladimir Galouzine, Valery Alexeev, Orlin Anastasov, Carlo Guelfi, Juan Ponds.

Andrii Romanenko (tenor)

 

Andrii Romanenko est diplômé de l’Académie nationale de musique P. Tchaikovsky d’Ukraine dans la promotion du professeur V.Timokhin en 1995.

Depuis 1994, il est soliste de l’Opéra national d’Ukraine.

 Lauréat du Concours international de chant David Andguladze (Géorgie, Batumi, 1996, prix), Concours international de chant Stanislaw Moniuszko (Pologne, Varsovie, 1998, prix), Concours international Solomiya Krushelnytskaya (Ukraine, Lvov, 2003, prix), et lauréat du prix de la fondation Irina Arkhipova.

 Andrii Romanenko a chanté plus de vingt pièces de premier plan du répertoire national et international, dont le duc dans «Rigoletto», Alfredo dans «La Traviata», Radames dans «Aida», le rôle titre dans «Don Carlos» et Requiem de Giuseppe Verdi. ; Pinkerton dans “Madama Butterfly”, Cavaradossi dans “Tosca” et Rodolfo dans “La Bohème” de Giacomo Puccini; le rôle-titre dans «Lohengrin» de Richard Wagner, Jose dans «Carmen» de Georges Bizet, Romeo dans «Roméo et Juliette» de Charles Gounod, Edgardo dans «Lucia di Lammermoor» de Gaetano Donizetti; Lensky dans «Eugene Onegin» de P. Tchaikovsky, le prince Vladimir dans «Le prince Igor» de A. Borodine, Andreï Khovansky dans «Khovanshchina» de M. Moussorgski, Lykov dans «L’épouse du tsar» de N. Rimsky-Korsakov; le prince dans «L’amour pour trois oranges», Kuragin dans «Guerre et paix» de Sergey Prokofiev; Andreï dans «Taras Bulba» de M. Lyssenko, etc.

 Il a joué sur des scènes d’opéra mondialement connues: des scènes d’opéra britanniques, dont le Royal Festival Hall de Londres («Aida», «La Bohème»), des opéras de Glasgow et de Manchester («La Bohème», «La Traviata»); Teatro Calderón Madrid («Aida»), théâtre d’opéra de Saint-Pétersbourg

 («La Traviata»), Opéra national d’Ukraine, etc.

 

Bogdana Pivnenko (violon) 

Bogdana Pivnenko est responsable du département de violon de l’Académie nationale de musique Tchaïkovski d’Ukraine.

Elle a obtenu son diplôme avec mention et a suivi un programme d’assistanat de l’Académie nationale de musique Tchaïkovski d’Ukraine, où elle a étudié avec les professeurs B.Kotorovych et I. Pylatyuk. Elle a également participé aux master-class animées par V. Tretyakov, Z. Bron. , O.Parhomenko, entre autres.

Bogdana Pivnenko est lauréate du concours international d’interprètes  (Chisinau, Moldova, 1997),

Lauréat du concours international M. Lyssenko (Kiev, 1997),

Lauréat du programme national des arts «Nouveaux noms de l’Ukraine» et a reçu le titre national «Artiste honoraire de l’Ukraine»

Lauréat du concours international «IBLA GRAND PRISE» (Italie, prix I, 2016) et prix spéciaux – Concert au Weil Hall Carnegie Hall le 9 mai 2017

Lauréat du concours international de musique Tadini (Lovere 2016)

Depuis 2001, soliste de l’ensemble national «Kyiv Kamerata»

Bogdana Pivnenko a joué en tant que soliste avec les plus grands orchestres symphoniques et de chambre ukrainiens et a présenté la culture musicale ukrainienne lors de concerts à Moscou, Paris, Vienne et Berlin, ainsi que dans des festivals comme le Festival international de la jeunesse et de musique de Vienne (lauréat du Gran prix), Berliner FestspieleMaerzMusik , Festival EuropaischesKlassik (Ruhr), «Kyiv-Musik-Fest», l’automne de Varsovie et Nostalgie (Pologne).

La violoniste a joué en Espagne (notamment au Palau de la Musica Catalana à Barcelone), en Pologne, en Russie, en Géorgie, aux Pays-Bas, en Lituanie, en Ukraine, en Arménie, en Angleterre, en Suisse, en Allemagne, en Italie et en France.

Elle participe régulièrement aux premières représentations d’œuvres de compositeurs ukrainiens modernes. Elle a présenté le programme de l’auteur de Valentine Silvetrov « Moments de sonneries » avec le maestro sur les scènes de Berlin, Poznan, Brno, Kiev, Tbilissi.

Elle a travaillé avec des chefs tels que Juozas Domarkas, Theodore Kuchar, Saulius Sundeckis, Vladimir Sirenko, Volodymyr Sheiko, VagPapian, ErkiPehk, Liutauras Balciunas, Oksana Lyniv et d’autres.

Bohdana est   auteur et producteur de projets « Antologie de la musique ukrainienne moderne » (11 CD)

Avec le soutien de :

Grand Concert

Les Beaux Classiques

El Jem 13.07.2019

 

Ukrainian Radio Symphony Orchestra

Maestro Volodymyr Sheiko

Première partie du concert : Monde Symphonique 

.Antonin Dvořák. Symphony No. 9 « From the New World »  part 4 Orchestra

Piotr Tchaikovsky. Violin Concerto in D major, Op. 35. part 3

Bogdana Pivnenko (violin)

Antonio Vivaldi. Les quatre saisons « L’été », part 3 “Tempête”.

Bogdana Pivnenko (violin)

Guiseppe Verdi. “I Vespri Siciliani”, Ouverture Orchestra

____________________________________

Deuxième partie du concert : Monde d’Opéra 

Guiseppe Verdi.  Aida, “Ballabile” Danse Orchestra

Guiseppe Verdi.  “Aida”, Aria di Aida “Ritorna vincitor!” Tetiana Anisimova Puccini “Tosca”, Aria di Cavaradossi “Recondita armonia”  Andrii Romanenko Puccini. “Tosca”,   Aria di Tosca “Vissi d’arte…” Tetiana Anisimova

Pablo Sorozabal.  “La tabernera del puerto”, Aria di Leandro “No puede ser…

Andrii Romanenko

Giuseppe Verdi. “Il Trovatore” Aria di Leonora Tetiana Anisimova,

Franz Lehár. “Dein ist mein ganzes Herz”, Aria Sou-Chong de Operetta «Das Land des Lächelns” Andrii Romanenko 

Georges Bizet, “Carmen”, Finale (n.27),   Duo Carmen e Don José, Tetiana Anisimova, Andrii Romanenko

Juil
20
sam
Concerto Malaga Espagne
Juil 20 @ 22 h 00 min

Festival International de Musique Symphonique d’Eljem
Le 20 Juillet 2019
PROGRAMME
Joaquín Turina (1882-1949)
La Oracion del Torero, Op. 34 (‘The bullfighter’s prayer’) (1925 (9’)
Frédéric Chopin (1810-849)
Piano Concerto No. 2 in F minor, Op. 21 (version with string orchestra) (1829) (33’)
Soloist: Kimball Gallagher, piano
INTERVAL
Enric Granados (1867-1916)
Intermezzo from “Goyescas”, H. 71 (1915) (5′)
Joaquim Malats (1872-1912)
Spanish Serenade (Serenata Española) “Impresiones de España No. 2” (1896) (3′)
Isaac Albéniz (1860-1909)
Rumores de la Caleta (Malagueñas), Recuerdos de Viaje, Op. 71 No. 6 (1887) (4′)
Granada (Serenata) de la Suite Española Op. 47, No. 1 (1886) (5’)
Sevilla (Sevillanas), Suite Española,Op. 47 No. 3 (1886) (5’)
Edward Kennedy “Duke” Ellington (1899–1974)
It Dont Mean a Thing (If it Aint Got that Swing) (1931) (3’)
Soloist: Ulrich H. Brunnhuber
Manuel de Falla (1876-1946)
Dance Of The Miller (Farruca) from “El Sombrero de Tres Picos” (1919) (3 ́)
Spanish Dance No. 1 from“La Vida Breve” (1905) (3 ́)
Ritual Fire Dance from “El Amor Brujo” (1914-15) (4 ́)

Biographies
CONCERTO MÁLAGA est un orchestre à cordes espagnol fondé en 1996 par un groupe de jeunes musiciens andalous qui reprend l’esprit musical légué par les compositeurs appartenant à la «Génération1898» visant à protéger et à diffuser la musique classique occidentale de racine et d’inspiration espagnoles. Sept violons, trois altos, deux violoncelles, une contrebasse, un clavecin intégrant cet ensemble de chambre de qualité internationale reconnue, acclamé par ses performances de musique Espagnole et composé de musiciens Européens dédiés à la recherche, à l’étude et à la représentation du répertoire de cordes de la fin du 17ème siècle à nos jours. Selon le magazine spécialisé allemand Ensemble, «l’un des meilleurs ensembles de producteurs espagnols »et dans les parole du célèbre guitariste espagnol Pepe Romero: «Le Concerto Málaga donnera à Malaga ce que I Musici a donné à l’Italie ». L’ensemble, créé en l’honneur du peintre de Malaga, Pablo Picasso, s’est produit pour la première fois au Musée des beaux-arts de Malaga d’aujourd’hui, renommé en 2005 par le musicien et communicateur Fernando Argenta dans la populaire émission de télévision espagnole «El Conciertazo ”. Actuellement, l’ensemble est protégé par la Fundación Hispania Música et est parrainé par Mairie de Malaga. Il collabore régulièrement avec des institutions telles que le ministère de la Culture et le Commission de la culture de l’Union européenne, Youth Musical International ou UNESCO. Il est également un membre actif de l’Association européenne des professeurs de musique de chambre (ECMTA), associé au Conseil européen de la musique. Concerto Málaga a joué plus de cinq cents récitals, partageant la scène avec des dizaines de solistes invités comme Ramon Jaffé, María Luisa Cantos, Joaquín Clerch, Marc Chisson, Mihai Dancila, Fernando Espí, Andreas Frolich, Roberto Giordano, Alexander Hulshoff, Judith Jáuregui, Yunah Lee, Juan Martín, Massimo Mercelli, Benjamín Moreno, Michael Wolf, parmi autres. Concerto Málaga a joué à plusieurs reprises avec des musiciens de classe mondiale, dont le guitariste Pepe Romero, le chef d’orchestre José Serebrier, la violoniste Mariana Sirbu ou le quatuor de guitares, Los Romero. L’orchestre a captivé des auditoires en Allemagne, en France, en Finlande, en Corée du Sud, en Croatie, Pays-Bas, Slovénie, Espagne, États-Unis, Italie, Irlande, Finlande ou Royaume-Uni, figurant sur la Berlin Philharmonie, Laeiszhalle Hamburg, Meistersinger halle Nüremberg, Philharmonie Essen, Prinzregententheater Munich, Rosengarten Mannheim, Centre des arts de Séoul,Basilique du Real Monastère de San Lorenzo de l’Escurial, Capilla Del Palacio Real de El Pardo (Madrid), Théâtre Balboa (San Diego), Empire Majestic (San Antonio), Valley Performing Arts. Center (Los Angeles) ou Lehman Center for the Performing Arts (New York). Digne de mention sont ses représentations dans de nombreux festivals, comme Euriade Festival (Hollande), Festival d’Été de la Comédie musicale en Bergerac (France), le Festival international de musique et danoise Cueva de Nerja (España) ou le Festival international de musique D’été de Zadar (Croatie). L’ensemble a son lieu artistique à l’Illustre Colegio Official de Médicos de Malaga Province, où il propose actuellement une saison de concerts de chambre, établie dans la capitale de la côte du soleil depuis 2003 et se concentrant sur la série de concerts
traditionnels «CIVE-Ciclo de Conciertos las Cuatro Estaciones ”et “Clásicaplus ”. En 2008, il a été désigné comme orchestre résident du comté de Donegal (Irlande), une mission qui s’est poursuivie jusqu’en 2010. De même, il s’agit de l’orchestre résident de la FIAPMSE – Fórum. Le Festival international de musique pour les musiciens sur le continent européen et le SIMCE-Semana Musée international de la musique Espagnole. Davor Kuljeric (1997-2002) et Massimo Paris (2003-2012) ont été ses principaux chefs d’orchestre. En 2013, le violoniste de Malaga José Manuel Gil de Gálvez, premier violon de l’ensemble depuis 1997, a assumé la direction de l’ensemble. Concerto Málaga a enregistré pour la RTVE, ainsi que pour les labels Genuin Classics, Belsuono, Strings Records – son propre label audiovisuel et Deutsche Grammophon, avec un album enregistré avec Los Romero qui est devenu un succès. Il a récemment été nominé pour le Latin Grammy Awards dans la catégorie meilleur album de musique classique pour leur CD « Serebrier Dirige Granados « , » enregistré pour le label londonien SOMM Recordings.
JOSE MANUEL GIL DE GALVEZ est premier violon du prestigieux orchestre à cordes espagnol Concerto Málaga, premier en Espagne à enregistrer pour Deutsche Grammophon, et l’ensemble andalou à être nominé pour les Grammy Awards. En tant que chef artistique et musical du groupe, il a proposé plus de cinq cents récitals avec des artistes de renommée internationale tels que Pepe Romero, José Serebrier, Alexander Hülshoff, Massimo Mercelli ou le Quatuor Stradivari, entre autres; se sont produit dans des festivals et des séries de concerts dans des pays tels que l’Allemagne, la France, la Croatie, Pays-Bas, Slovénie, Espagne, États-Unis, Italie, Irlande, Finlande ou Royaume-Uni et dans des lieux tels que Berlin Philarmonie, Laeiszhalle Hamburg, Prinzregententheater Munich, Théâtre Balboa à San Diego, Empire majestueux de San Antonio, centre des arts de la scène Valley Los Angeles ou Lehman Center pour les arts de la scène de New York. Il a fait des enregistrements pour RTÉ Lyric Fm, RTVE et pour Genuin Classics, Belsuono String Records, Somm Recordings et Deustche Grammophon. Parmi ses mérites académiques, le doctorat international « cum laude unanimement » en musique et l’éducation par l’Université de Malaga se distingue. Il a obtenu le Master de troisième cycle en Arts en violon et musique de chambre avec la plus haute qualification (première classe avec mention) de l’Université de Limerick (Irlande) et est professeur principal de violon (licencié) par le Royal Conservatoire de Musique de Grenade. Il reçoit des leçons de professeurs tels que Felix Ayo, Brunno Giuranna, Ivan Zenaty, Mihai Dancila ou Michael Wolf; son influence directe et des professeurs comme étant Davor Kuljeric, Massimo Paris et Mariana Sirbu. Au niveau pédagogique, il a obtenu le poste de conseiller pédagogique de la maîtrise pour le multiculturalisme. Affaire de l’Union européenne et le diplôme d’études avancées en théorie et histoire d’Education de l’Université de Malaga. Il a également enseigné d’innombrables cours magistraux en dans différents pays et est régulièrement invité à participer en tant que jury à des concours d’experts reconnus. Prestige. Depuis 2002, il enseigne dans différents conservatoires andalous, en tant que professeur permanent. Professeur. Il est actuellement professeur à Alfonso X « The Wise » à l’Université. Dans le domaine de la gestion culturelle et artistique, il a récemment reçu le prix Latin Grammy nomination en tant que producteur. Il a été membre pendant des années des conseils d’administration de Jeunesse musicale d’Espagne et Association Européenne des professeurs de musique de chambre (ECMTA). Il est aujourd’hui directeur artistique du festival « FIAPMSE-Forum international de la haute musique Perfection de l’Europe du Sud & quot; et de la
« SIMCE-International Week of Spanish Chamber Music « , ambassadeur en Espagne de la fondation mexicaine » Uberto Zanolli  » et président de la Fondation Hispania Música, axée sur la recherche, la pédagogie et la diffusion de la musique de la chambre Espagnol de tous les temps, qu’il représente devant le Conseil international de la Musique (IMC) de l’UNESCO.
KIMBALL GALLAGHER Salué par la critique et décrit comme étant une “dynamo” au piano dont la performance est “ensoleillée et enthousiaste”, comme celle d’un “éclair”, Kimball Gallagher, pianiste, débuta sa tournée internationale de 88 concerts lors d’un concert à guichet fermé à Carnegie Hall en 2008. Cette tournée se résulta dans une série de plus de 300 concerts visant à faire revivre la culture de salon dans différents lieux non- traditionnels. Gallagher sillonna les 7 continents, 30 pays, et se produisit sur différentes scènes prestigieuses et lieux intimes à travers le monde, du Centre Kennedy à Washington DC à Kaboul, de Bombay à Boulder, Chicago à Shanghai, et de la Toscane à la Tunisie. Cette tournée culmina avec un récital à Zankel Hall à Carnegie Hall, à New York en avril 2015, menant à la création de 88 International, une organisation internationale dont il est le fondateur. Cette organisation initie et exécute différents projets créatifs alliant la musique à l’éducation et la coopération internationale sur les quatre continents. Ses projets les plus proéminents sont Tunisia88, Myanmar Music Festival, Taiwan88, et Concierto Cielos de Chile. Il est fondateur du Projet Tunisia88 avec Monsieur Radhi Meddeb d’Action et Développement Solidaire et Ulrich H. Brunnhuber de La Banque Européenne d’Investissement. Ses prochains albums, bientôt disponibles, incluent les Etudes Complètes de Chopin, Tableaux d’une exposition de Mussorgsky et un album consacré à Liszt qui comprend la Sonate en Si bémol, une des oeuvres les plus épiques écrites pour piano par Liszt. Gallagher a aussi enregistré 88 de ses préludes qu’il a composé durant sa tournée, ainsi qu’un album pour piano seul de pièces contemporaines par de jeunes compositeurs Tunisiens, et un album d’oeuvres commissionnées intégrant le piano à la musique classique indienne. Né à Boston, Kimball Gallagher est diplômé de l’université de Rice sous la tutelle de Jeanne Kierman-Fischer, il a également une maîtrise en musique en tant qu’élève de Robert McDonald au conservatoire de Juilliard de New York. Le mentor de sa vie, le pianiste Joseph Smith, reste l’une des influences les plus importantes dans son esthétique musicale. Résidant à New York et globe-trotter, il aime composer, écrire, et explorer de nouveaux genres musicaux.
ULRICH H. BRUNNHUBER est Stratège en Chef et musicien (saxophone) pour Tunisia88. Ulrich est chef de mission diplomatique et banquier le jour et se transforme en musicien passionné de jazz la nuit. Il croit en la puissance de la musique comme un outil interculturel efficace pour célébrer la diversité et enseigner le respect des différences. Depuis 2013, il représente la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’UE, en Tunisie. Ulrich a été l’instrumental des efforts consacrés aux collecte des fonds pour Tunisia88. Avec plus de 35 ans d’expérience en saxophones alto et ténor à travers le monde, dans des Big Bands et combos de jazz en Allemagne, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, au Luxembourg, en Égypte, en Indonésie et maintenant en Tunisie, il a développé un goût particulier à jouer de la musique dans des lieux spéciaux et inhabituels. Son rêve : « […] jouer avec mes amis de « Tunisia88” au coucher du soleil dans des Amphithéâtres Romains en Tunisie … »
TUNISIA88 Parti d’un projet d’organisation de 88 concerts éducatifs dans 88 lycées, Tunisia88 ambitionne aujourd’hui d’étendre l’expérience à l’ensemble des lycées de la République Tunisienne et de créer un club de musique dans chacun des 578 lycées de la Tunisie. Les clubs ainsi créés sont ensuite dirigés et gérés par les élèves eux-mêmes. Au niveau de chaque club, les leaders sont élus par les membres et reçoivent des formations en leadership. Le projet Tunisia88 a pour but de canaliser l’énergie positive des jeunes avec la conviction que la musique cultive le respect des différences et ouvre une fenêtre d’opportunité sur le monde. Le projet est mené en partenariat entre Le Ministère de l’Éducation Nationale et l’association Action et Développement Solidaire et bénéficie du soutien de l’institut de la Banque Européenne d’Investissement, la banque de l’UE et de 88 International.

 

Juil
24
mer
Orchestre de chambre de Minorque – Espagne
Juil 24 @ 22 h 00 min

FRANCESC PRAT, CHEF D’ORCHESTRE

Francesc Prat est un chef d’orchestre et compositeur qui aborde la musique avec une ouverture d’esprit et qui partage son temps entre le répertoire symphonique, l’opéra et la création contemporaine, pour lequel il ressent une affinité particulière. Cet intérêt l’a placé sur la scène musicale actuelle, en particulier en Suisse et en Espagne, et a dirigé des projets dans des événements aussi divers que le Festival de Lucerne, ArtBasel, Berlinale ou le Festival Sónar de Barcelone.

Dans le domaine de l’opéra, il est actuellement assistant du réalisateur anglais Ivor Bolton au Teatro Real de Madrid, où il a fait ses débuts en mars 2016 à la réalisation du long métrage Das Liebesverbot de Wagner. Il a également travaillé au Theater Basel, au Dutch National Opera, au Neuköllner Opera Berlin et au Teatro de la Zarzuela. Entre 2012 et 2015, il était assistant de Josep Pons au Gran Teatre del Liceu de Barcelone, où il avait déjà fréquenté Sebastian Weigle. Son répertoire d’opéra comprend divers noms de la scène contemporaine (Haas, Sciarrino, Moser, Oehring, Barret) ainsi que d’autres du répertoire classique (Nebra, Gluck, Mozart, Beethoven, Berlioz, Verdi, Rimsky-Korsakov et Britten).

Francesc Prat collabore également régulièrement avec des orchestres tels que le Sinfonieorchester Basel, Basel Sinfonietta, Nederlands Kamerorkest, RTV Symphony de Slovénie, Symphonie de Barcelone, Communauté de Madrid, Symphonie de Madrid, Symphonie des îles Baléares et Orchestre de Chambre Île de Minorque.

En tant que compositeur, son catalogue comprend principalement des œuvres de musique de chambre et d’ensembles primées en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Autriche. En octobre 2012, il a créé son premier opéra à Bâle.

ORCHESTRE DE CHAMBRE ILLE DE MINORQUE

Né dans les Joventuts Musicals de Maó à l’été 1998, l’Orchestre de Chambre Île de Minorque est composé de musiciens professionnels de Minorque. Tout au long de sa carrière, il a travaillé avec des metteurs en scène et des instrumentistes qui n’ont apporté qu’une contribution de qualité et de polyvalence à l’ensemble. Après vingt ans, il est devenu l’une des entités musicales les plus appréciées des Îles Baléares. En outre, l’OCIM s’est engagé à ajouter à son arrière-plan concertiste le concept de transversalité en collaboration avec d’autres disciplines artistiques, qui s’est matérialisé, par exemple, dans la production de l’Histoire d’un soldat en 2014.

Actuellement, l’orchestre réalise une saison symphonique stable à Minorque et organise également des programmes pédagogiques en collaboration avec des centres éducatifs, des écoles de musique et le conservatoire. De même, dans le but d’amener la musique dans les secteurs de la société à accès limité (centres de soins pour personnes âgées, centres pour personnes handicapées ou centres pénitentiaires), l’OCIM développe des projets sociaux. Ces dernières années, il a ouvert des frontières avec des productions en Catalogne et dans les autres îles de l’archipel des Baléares.

Programme 

 1ère partie (45 min.)

Symphonie n. 29 – Wolfgang Amadeus Mozart

Vistes al mar – Eduard Toldrà

2eme partie (45 min.)

The unanswered question – Charles Ives

Music in similar motion – Philip Glass

Siegfried-Idyll – Richard Wagner

Juil
27
sam
Orchestre et Chœur de l’Opéra de Tunis : Opéra Didon et Enée
Juil 27 @ 22 h 00 min

Didon et Enée

Présentation :

Didon et Enée est un opéra baroque en trois actes écrit par le compositeur anglais Henry Purcell en 1689 sur un livret de Nahum Tate.

Premier véritable opéra anglais, c’est une œuvre unique, pleine d’audace et de fraicheur, dont il n’existe pas de manuscrit original.

Cet opéra de chambre relate la passion entre la reine de Carthage et un prince troyen, déchirés entre amour et devoir. Didon, d’abord hésitante, cède malgré tout à Enée qui, trompé par une sorcière, abandonne sa bien-aimée qui meurt de désespoir.

Liste nominative des Musiciens Tunisiens

Direction Hichem Amari

Solistes 

Fabrice Alexandre Roger Alibert
Blerta Zhegu