Programme

Juil
9
sam
Carmina Burana – version orchestre et Chœur
Juil 9 @ 22 h 00 min

THE MONUMENTAL CONCERT –9 juillet 2016

Amphithéâtre romain d’Eljem

Carmina Burana

Carl Orff

Version : Orchestre, Chœur et Solistes

L’Orchestre Symphonique de la Radio Nationale Ukrainienne

Direction : Volodymyr Sheiko

Le Chœur de la Radio Ukrainienne,

Direction : Yulia Tkach

Et les solistes de l’Opéra National Ukrainienne 

Susanna Chakhoian –  soprano,

Alla Pozniak  – mezzo-soprano,

Dmytro Kuzmin –  tenore,

Igor Mokrenko –  basso-baritono

Et le Chœur de l’Opéra de Tunis

Direction : Hristina Hadjieva

L’oeuvre : Toute la puissance des voix et de l’orchestre

Dans sa célèbre cantate Carmina Burana (1936), Carl Orff ambitionne de créer un style accessible à tous, chantable par tous, plus proche du peuple que les musiques de ses contemporains… le tout en s’inspirant du style médiéval qui est à ses yeux une forme de paradis perdu.
L’œuvre est saisissante, car elle mêle différentes langues (le latin, le moyen haut allemand et le très vieux français) pour aborder des sujets profanes presque universels : la fluctuation constante de la fortune et de la richesse, la nature éphémère de la vie, la joie apportée par le retour du printemps, les plaisirs de l’alcool et de la nourriture, le jeu, la luxure…
Cette œuvre s’ouvre et se ferme par le chœur « O Fortuna », devenu une signature du compositeur. On y sent une vigueur incroyable, tout comme une attirance pour les forces mystérieuses. Carmina Burana était en effet sous-titréPoèmes de Beuren : Chansons profanes pour chanteurs et chœurs devant être chantées avec instruments et images magiques.

L’Orchestre Symphonique et le Chœur de la Radio Ukrainienne sont très connus aussi bien en Ukraine qu’à l’étranger. Depuis de nombreuses décades, les activités de cet orchestre, créé le 5 octobre 1929, fut d’un grand apport à la culture musicale nationale. Le collectif a produit plus de dix mille enregistrements pour le Fonds de la Radio ukrainienne durant ses 85 années d’existence.
Une collection unique d’œuvres de musique classique nationale, de compositions modernes ukrainiennes et de chefs d’œuvres de la musique classique universelle fut créée.
L’Orchestre, a invité des éminents chefs d’orchestres comme Mykola Kolessa, Nathan Rakhlin, Oleksandr Klimov, Gennady Rozhdestvensky, Isaac Pain, Stefan Turchak, Arild Remmerit, Rikkardo Kapasso. Herman Adler, Mykhailo
Kanershteyn, Petro Polyakov et Kostyantyn Simeonov ainsi que des chanteurs d’opéras et instrumentistes de renommée mondiale tels que John Lord (compositeur et pianiste anglais), Keiko Matsui (pianiste de jazz japonais), Anatoli Kocherga (bassiste autricien), Anatoliy Solovyanenko (ténor ukrainien) et Zurab Sotkilava (ténor russe).
L’ensemble, dirigé depuis 2005 par le chef d’orchestre et directeur artistique Vladimir Sheiko, a interprété des chefs d’œuvres tels que la Symphonie No. 9 de L. van Beethoven, “L’exécution de Stepan Razin” de D. Shostakovich et “Quand les fougères fleurissent” de Y. Stankovych.
L’orchestre s’est produit sur les plus célèbres scènes de la capitale ukrainienne comme celles de la Société philharmonique nationale, le Palais national des arts «Ukraine» et l’Opéra national d’Ukraine.
L’ensemble a fait des tournées à travers onze pays (Corée du sud, Iran, Algérie, Espagne, Italie, Portugal, Pays bas, Luxembourg, Belgique, Pologne et Belarussie) durant les six dernières années.

Volodymyr Sheiko, Chef d’Orchestre

Chef d’Orchestre principal et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique de la Radio Ukrainienne, Volodymyr Sheiko est diplômé du Conservatoire d’Etat de Kiev. Il a suivi aussi une formation au Théâtre du Bolchoï (Moscou). Chef d’orchestre au Théâtre académique de Kiev, depuis 1988, il créa à la fin des années 1990, le premier Orchestre Symphonique non étatique d’Ukraine. Il effectua plusieurs tournées à l’étranger (Russie, Croatie, Autriche, Italie, France et Suisse).
Volodymyr Sheiko, qui a aussi fait plusieurs enregistrements à la télévision et édité des CD, a également occupé le poste de Chef d’orchestre principal au Théâtre de Kiev de 1995 à 2005 et réalisé 15 spectacles dont « Le baron tzigane » et « Une nuit à Venise » de J. Strauss, « Maritza » de E. Kalman, « Le comte à partir du Luxembourg » de F. Lehar et « La vie parisienne » de J. Offenbach.
Sous la direction de Volodymyr Sheiko, comme chef d’orchestre, l(orchestre effectua plus de 240 enregistrements de chefs d’œuvres mondiaux et ukrainiens pour le Fonds de la Radio nationale.
Il dirigea aussi plusieurs tournées à travers 11 pays (Corée du sud, Algérie, Espagne, Italie, Porugal, Pays bas,
Luxembourg, Belgique, Pologne et Belarussie).
Volodymyr Sheiko dirigea des concerts sur les plus célèbres scènes du monde comme le Glinka Capella Hall (Saint Pétersbourg, Russie), le Konzerthaus (Vienne, Autriche), le Concertgebow (Amsterdam, Pays bas), le Koningin (Antwerp, Belgique) et le Teatro Romano (Ascoli Piceno, Italie).
Volodymyr Sheiko est lauréat du Diplôme du gouvernement d’Ukraine et des Insignes d’honneur décerné par le ministère de la Culture ainsi que de la médaille d’Honneur du Conseil de la ville de Kiev.
L’artiste a été décoré « Personnalité émérite des Arts de l’Ukraine » en 2003 et de l’Ordre du Saint-Prince Volodymyr le Grand en 2005.

Julia TKACH

– Artistic director and chief conductor of Ukrainian Radio P. Mayboroda Academic Choir; – PhD on art-PhD in Musical Sciences; – Musicologist, lecturer of the choral conducting of the National Tchaikovsky Music Academy   of Ukraine; – Honored Artist of Ukraine. Education: – In 2002 graduated from Tchaikovsky Music Academy of Ukraine, conductor – choral department, Professor V. Dzhenkov’s class. – In 2005 graduated from the department of choral conducting assistantship of the Tchaikovsky Music Academy of Ukraine, art director – Professor Y. Savchuk.  List of creative works of Julia Tkach: – Has carried out about 150 recordings to the Ukrainian Radio Fund – Produced large-scale choral art projects such as F. Handel, Oratorio « Messiah », W.A.Mozart, « Requiem », L. Beethoven, Symphony No9, C.Orff,  « Carmina Burana », M. Lysenko, Cantata “Biut’ porohy” (“The Rapids Roar”), Y. Stankovych,”Passion for Taras”,  I. Scherbakov ”Stabat Mater”and so on; – Participated in prestigious International Festivals in Ukraine (Donetsk, Lutsk, Zhytomyr, Kirovohrad, Kyiv). – Together with the Academic Ukrainian Radio Choir performed in best concert halls in Europe: Philharmonic in Warsaw, Gdansk, Wroclaw, Lodz, Krakow; and at the International Orthodox Church Music Festival « Hajnówka – 2015″ (Poland) Ukrainian Radio Choir conducted by Yulia Tkach had got the Grand – Prix;

– Participating at the art radio and television projects Actively; – Under the direction of Julia Tkach Ukrainian Radio Choir recorded and released CDs: “Ukrainian Radio P. Mayboroda Academic Choir. J.Tkach is Conducting » (2009); “The King Shall Joy in thy Strength”

Juil
16
sam
Wiener opernball orchester-Autriche
Juil 16 @ 21 h 30 min

L’Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne

orchestre vienne

Depuis sa première apparition  à El Jem en 1998, l’Orchestre du bal de l‘opéra de Vienne s’est présenté au festival  à plusieurs reprises.  Pendant  ces longues années  une affection réciproque  s’est développée  entre l’orchestre et le public tunisien. Par conséquent c’est un souhait naturel  de l’ensemble de non seulement continuer la tradition de ces tournées, mais de donner aussi un signe de solidarité particulière avec  la Tunisie, ceci dans le cadre général du festival d’El Jem.

L’Orchestre du Bal de l‘Opéra, fondé en 1982, a effectué de nombreuses tournées dans plus de 30 pays  de tous les continents.  Uwe Theimer  a étudié la composition musicale auprès d’ Alfred Uhl et la direction orchestrale auprès de Hans Swarowsky. Au Festival de Salzbourg il a été assistant musical  de Karl Böhm, Lorin Maazel et James Levine. Pendant plus de 20 ans il était Directeur des Études et Chef d’Orchestre à l’Opéra populaire de Vienne. Il  a dirigé de nombreuses opérettes et comédies musicales en tous les continents. Depuis 1983, il est chef de l’Orchestre du Bal de l’Opéra et depuis 1996 professeur à l’Université de Musique de Vienne et directeur du festival „Été d’opérettes“ de la Basse Autriche.

Marcela Cerno, soprano, hôte fidèle  au festival d’El Jem depuis beaucoup d’années, est née à Prague, ou elle a étudié la musique. En 1978, elle recoit le diplôme d’études approfondies auprès de Renate Holm à Vienne. Beaucoup d’engagements en Suisse, en Autriche, aux Pays-Bas, dans la République Tchèque, en Allemagne et dans d’autres pays.

SOPRANO MARCELLA CERNO Philipp Kapeller tenor1 Marcela serno et Uwe Theimer Philipp Kapeller tenor

Philipp Kapeller est né en 1989 à Innsbruck (Autriche) et a eu sa première éducation musicale depuis 10 ans à l’école de musique locale où il était soliste dans des concerts et des messes. En outre, il a appris à jouer du piano et du trombone.

Alors qu’il était encore au lycée, il a assisté à un cours préparatoire au conservatoire d’Innsbruck. Depuis 2008, il étudie avec Karlheinz Hanser à l’Université de Musique et des Arts, depuis 2011 Lied et Oratorio avec Charles Spencer-Smith.

Philipp est un gagnant du prix du concours national Gradus ad Parnassum et a reçu un prix spécial pour la meilleure interprétation de la musique baroque. En Août 2013, il a été finaliste dans le Premier Concours International de Vienne Otto Edelmann.

En 2010, il fait ses débuts dans le rôle de Monostatos dans La Flûte enchantée de Mozart à Alicante (Espagne), dans une production de l’Opéra Groupe Yewoon.

En 2011   il apparaît dans une performance mise en scène à la Bach Cantata « Herkules am Scheidewege » au Festival International Bach à Zürich avec le Bach Collegium Zürich, ainsi que dans Opera « Aladdin et la lampe magique» des enfants par Nino Rota à Vienne Opéra d’État.

Philipp a chanté His First Basilio dans « Le Nozze di Figaro » de Mozart au Schlosstheater Schoenbrunn en 2012, suivi par le 1er Elder dans une version mise en scène de l’oratorio de Haendel « Susanna ». En été 2013 il a joué le rôle d’Alfred dans « The Bat » de Johann Strauss pour la première fois, également à la Schlosstheater Schoenbrunn. 2014, il   a chanté Ferrando dans »Cosi fan tutte » de Mozart.

À l’automne 2015, le jeune ténor a été invité par l’Opéra Studio européenn pour chanter Spoleta dans Tosca de Puccini dans une version semi-scénique, réalisée à la Philharmonie Royale à Liverpool sous la direction de Vasily Petrenko, une occasion d’acquérir une grande expérience aux côtés de Bryn Terfel.

Depuis la saison 2014/15, il devient  membre de l’ensemble de l’Etat Théâtre Oldenburg.

Programme

1) Strauss, Ouverture Nuit a Venise
2) Lehar, Amis, la via merite ….
3) Lanner, Galopp des tarentules
4) Lehar, Quelqu’un viendra
5)  Ziehrer, Les Noctambules
6) Strauss, Je re salue, ma Chere Venise
7) Eduard Strauss, Voie libre
8) Emmerich Kalman, Ma patrie sont les montagnes, Air pour soprano de l’operette « La Princesse Czardas »
9) Julius Fucik, Marche des Florentins
10) Carl Millöcker, Viola, Notre Chanson commence, duo de l’operette « L’Etudiant mendiant
P a u s e
1) Johann Strauss, Sang leger, Polka rapide
2) Franz Lehar, « Personne ne t’aime comme moi », Duo de l’operette « Paganini »
3) Johann Strauss, Sang viennois, Valse
4) Nico Dostal, « Faites Sonner les cloches », Air pour soprano de l’operette « Le Mariage hongrois »
5) Johann Strauss, Marche d’entree de l’operette « Le Baron tsigane »
6) Franz Lehar, « Tout mon coeur
est a toi », Air pour Tenor de l’operette « le Pays du sourire »
7) Carl Michael Ziehrer, « Citoyens de Vienne », Valse
8) Emmerich Kalman, « Mon Dieu, qu’est-ce qui se passe aujourd’hui », Duo de l’operette « La Comtesse Mariza »
Juil
23
sam
Hassen Doss en concert, avec l’orchestre symphonique Tunisien – Direction: Hafedh Makni
Juil 23 @ 22 h 00 min

حسان الدوس « بيدو خال » « Hassen Doss « Bidou Khal

h3

Présentation

Depuis sa création en 1969 par le Ministère de la Culture,l’Orchestre Symphonique Tunisien présentait un concert mensuel au Théâtre Municipal de Tunis et un concert annuel au Festival de Musique Symphonique d’El Jem. Avec la nomination d’une nouvelle direction artistiqueen juillet 2012, l’Orchestre a entrepris une nouvelle démarche artistique qui consiste à élargir L’effectif des instrumentistes passant de 40 à plus de 60 musiciens issus des différentes régions du pays, permettant ainsi, l’interprétation d’un large répertoire d’orchestre.

Avec cette nouvelle structure, l’orchestre a permis d’enrichir le répertoire universel par la création de nouvelles œuvres symphoniques tunisiennes composées par Mohamed Makni, Jelloul Ayed, Slim Larbi, Mourad Gaâloul…, et a pu accroitre le nombre de ses concerts à Tunis et dans les différentes régions du pays(Sousse, Béja, Gafsa, Tozeur, Médenine, Kairouan, Bizerte, Mahdia, Sfax, Nabeul, Ben Arous…).

L’Orchestre Symphonique Tunisien, participe régulièrement au Festival Culturel International de Musique Symphonique d’Alger depuis sa création.

hh2

Hafedh Makni est né en 1963 à Sfax (Tunisie), il a entamé ses études de violon au Conservatoire National de Tunis dès l’âge de sept ans. Titulaire d’un Diplôme de Musique Arabe, du Premier Prix de violon, d’une Maîtrise en Musique et d’un Doctorat en Musique et Musicologie de l’Université Paris IV – Sorbonne. Membre de l’Orchestre Symphonique Tunisien de 1979 à 1986, il le quitta pour fonder l’Orchestre de Chambre de Tunis et l’Orchestre Symphonique Scolaire et Universitaire avec lesquels il a donné des centaines de concerts en Tunisie et à l’étranger (France, Espagne, République Tchèque et Chine). Après une longue carrière d’enseignant de musique dans les lycées secondaires et d’enseignant chercheur à l’Université de la Manouba, il est nommé en juillet 2012 Directeur et Chef de l’Orchestre Symphonique Tunisien.

 

 

 

h1

Hassen Doss

Avant-gardiste! Certes, ce maître d’opéra est, on peut le dire, le précurseur de ce genre musical en Tunisie.

Ce pionnier a « la voix d’or » comme déjà nommé dans plusieurs articles, est entrain de gagner les cœurs et d’imposer avec tact, a la scène musicale tunisienne, un art, bien peu, connu.

Issu d’une famille de bureaucrate, un enfant est né en 1985 plus précisement un 21 août. Dés son jeune âge, il prétait attention aux ères que dégageait les mélodies, mais timide, il essayait d’abord le sport (basket-ball) puis il s’investit dans le chant du corps (danse).

Encore au Lycée, Hassen Doss chante déjà dans des chœurs et parfois en soliste et est remarqué par Henry Runey, la basse américaine qui lui prodigue ses premières leçons de chant. Hassen Doss débute ses études de chant lyrique à l’Institut Supérieur de Musique en Tunisie. Actuellement il perfectionne son art avec la Basse Américaine Henry Runey  en alternant entre Paris et Tunis.

En 2011, il est engagé pour 6 représentations des Noces de Figaro de Mozart à Montmorillon en France. Il tient le rôle d’Alfredo dans la Traviata de Verdi au Théâtre municipal de la Ville de Tunis.

En octobre 2011, il remporte le Prix ‘Jeune espoir’ du Concours international de chant lyrique dans le cadre du Festival Vienne en Voix à Vivonne en France. Il participe également à plusieurs stages et aux master-classes de La Soprane américaine Cynthia Jacoby, de la Basse italienne Renato Bruson , du chercheur et maître de conférence à Paris 8, Joel Huillon et de la Basse Américaine Henry Runey.  On l’entend ensuite

dans plusieurs productions locales et internationales telles que Bastien et Bastienne, Rigoletto, la Traviata … où il se distingue par son charisme et son énergie communicative et sa totale implication dans les rôles incarnés.

En 2012, Hassen Doss joue le rôle de Don Bazilio dans l’opéra « il nozze di figaro »et dans le cadre de la production d’été à Montmorillon en France, d’ailleurs, il a aussi participé dans des festivals internationaux au moi d’aout avec les extraits des l’opéras

Norma et Madame Butterfly  à Sousse et Tunis tel que le festival d’el médina.

En 2013, il est engagé pour le rôle du Duke de Mantoue  dans l’opéra Rigoletto de G. Verdi, une coopération qui grandit avec l’association Figaro Si Figaro La à Montmorillon en France.

Par ailleurs, il a pu perfectionner sa voix au sein de la MUSIKHORSHULE à Munich en Allemagne  avec des professionnels et coachs renommés à l’échelle mondiale comme, Engrid Kaiserfeld, Dr Mauser…

A son retour en Tunisie, il est l’invité de  Riadh Fehri au festival international de Carthage comme invité d’honneur avec l’artiste Pedro Austashe.

Hassen Doss entame déjà ça tourné avec le projet introdution, à  Carthage le 29 Aout 2014 avec la pianiste Sinda ElAtri, dans le cadre de Rotary music Festival.

Le 30 Octobre à l’ouverture du festival de musique classique de Bizert.

Le 12 décembre à l’acropolium.

Le 13 février 2015, il interprète «  Hennet Errjel » extraite de son premier album «  Dar EL Bey » Lors de Tunisia Web Awards.

En 2011, il arrange  l’hymne national Tunisien pour chœur et piano.

affiche orchestre tunisien-23-07-2016

Juil
30
sam
l’Orchestre del maggio musicale de Fiorentino- Italie
Juil 30 @ 22 h 00 min

Zubin Metha prova Messa da Requiem al Maggio Musicale Fiorentino

URL:ORCHESTRA DEL MAGGIO

Concerto di inaugurazione 79° MMF - Serata di gala presso l'Opera di Firenze Firenze, aprile 2016. Un momento della serata inaugurale del 79mo Maggio Musicale Fiorentino all'Opera di Firenze. Il concerto diretto da Zubin Mehta con l'Orchestra ed il Coro del Maggio Musicale Fiorentino. Florence, Aprile 2016. A moment during the opening night of the 79th Maggio Musicale Fiorentino at the Opera di Firenze theatre. The concert conducted by Zubin Mehta with the Orchestra and Chorus of the Maggio Musicale Fiorentino.

FABRIZIO MARIA CARMINATI

Diplômé en piano avec Carlo Pestalozza, il poursuit ses études de composition à Milan avec Vittorio Fellegara. Il décroche par la suite brillament son diplôme en direction d’orchestre. Il entre très jeune au Teatro Regio di Torino, où il fait ses débuts comme directeur d’orchestre avec La Bohème et collabore avec le même théâtre sans interruption jusqu’à 1999, dirigeant 11 opéras et différents concerts symphoniques. Il est directeur artistique du Teatro Donizetti di Bergamo de 2000 à 2004 et de la Fondazione Arena di Verona de 2004 à 2006.

Récemment, suite au succès obtenu  à l’Opéra de Marseille avec Andrea Chénier, Cavalleria rusticana et Pagliacci il est nommé Premier Chef invité jusqu’en 2015. Il dirigera six concerts symphoniques par saison avec des programmes qui vont du Baroque au XXème siècle.

Il a contribué au projet monographique dédié à Ottorino Respighi, pour lequel ont été exécutées, avec grand succès, les partitions de: I pini di Roma, Le fontane di Roma, Gli uccelli, Trittico botticelliano, Antiche arie e danze per liuto.

Pour l’opéra, il dirigea Aida en 2013, La Gioconda en 2014 et Tosca en 2015. Invité régulièrement à diriger les plus importantes institutions théâtrales nationales et internationales, Fabrizio Maria Carminati a à son actif 45 différents titres d’opéra qui ont fait de lui un interprète maîtrisant un vaste répertoire du belcanto italien, un expert de Donizetti (Paisiello, Rossini, Bellini, Verdi, Puccini) et du XXème siècle italien et allemand (Leoncavallo, Giordano, Cilea, Menotti, Humperdinck).

En plus de se dédier au répertoire traditionnel, il est également ouvert aux expériences du répertoire contemporain telles que Davide Re de Vitalini au Teatro Massimo di Palermo et Il fantasma della cabina (da Montalbano) de Betta/Camilleri, ainsi que des opéras rares comme La marescialla d’Ancre de Nini, Zazà de Leoncavallo, Betly et I pazzi per progetto de Donizetti, Il Barbiere di Siviglia de Paisiello.

En Italie, il est régulièrement invité par les plus prestigieux théâtres: Opera di Roma (Madama Butterfly, Il lago dei cigni, Giselle, Tosca), Fenice di Venezia (recital con Alfredo Kraus, Maria Stuarda), Maggio Musicale Fiorentino (Il campanello dello speziale, Carmen), Carlo Felice di Genova (La Traviata), Regio di Torino (L’elisir d’amore, La Bohème, Il campanello/Gianni Schicchi, Lucia di Lammermoor, Don Pasquale, Nabucco, Simon Boccanegra, I Capuleti e i Montecchi, Zazà, Le convenienze ed inconvenienze teatrali, La Traviata), Massimo di Palermo (La Bohème, Il lago dei cigni, Giselle, Carmina Burana, Romeo e Giulietta, Maria Stuarda), Verdi di Trieste (Madama Butterfly, Maria Stuarda, Francesca da Rimini, L’amico Fritz), Regio di Parma (I Capuleti e i Montecchi), Filarmonico di Verona (Don Pasquale, I Capuleti e i Montecchi), Festival Puccini di Torre del Lago (Tosca, Madama Butterfly, La Traviata) et de nombreux théâtres de tradition dont le Teatro Donizetti di Bergamo, dans sa ville natale, qui l’a nommé directeur artistique de 2000 à 2004. À l’étranger, il se produit dans des théâtres tels que: Opéra de Nice (Norma, Tosca), Opéra de Marseille (Il Pirata, Andrea Chénier, Cavalleria rusticana e Pagliacci), Abao di Bilbao (Norma, I masnadieri, Il Trovatore, Poliuto), Opera de Las Palmas (Roberto Devereux, Adriana Lecouvreur, Norma), Maestranza di Siviglia (Lucia di Lammermoor con Alfredo Kraus), Opéra de Lyon (L’elisir d’amore), Kansai Opera de Osaka (La Bohème, Anna Bolena), Bunka Kaikan de Tokyo (Anna Bolena). Récemment, il a été invité par l’Opéra de Montréal avec La Traviata. Grâce au succès obtenu, il dirige un concert symphonique et Maria Stuarda en 2016. Parmi les prochains engagements, on peut citer : Madama Butterfly au Teatro Bellini di Catania et la nouvelle production de I Capuleti e i Montecchi au Teatro Filarmonico di Verona. Sa discographie inclut : Le convenienze ed inconvenienze teatrali et Il campanello (avec Leo Nucci et Enzo Dara) pour BMG Records; I pazzi per progetto de Donizetti (album Concert); Maria Stuarda de Donizetti live au Festival Donizetti (cd et dvd Dynamic) et au Teatro La Fenice di Venezia (dvd et blu-ray Unitel Classica); Anna Bolena de Donizetti (con Dimitra Theodossiou); Norma de Bellini (cd Bongiovanni); Fedora de Giordano (avec Katia Ricciarelli et Josè Cura) pour le Pantheon.

Fabrizio-Maria-Carminati-1 (1) Fabrizio Maria Carminati Fabrizio Maria Carminati (c)Ennevi

ORCHESTRE DU MAGGIO MUSICALE FIORENTINO

Fondé en 1928 par Vittorio Gui sous le nom Stabile Orchestrale Fiorentina, l’orchestre s’est engagé dès sa création dans les concerts et les saisons lyriques du Teatro Comunale di Firenze et figure aujourd’hui parmi les plus appréciés par les directeurs et le public. En 1933, avec la naissance du Festival, l’orchestre devient Orchestra del Maggio Musicale Fiorentino. Mario Rossi (en 1937) et Bruno Bartoletti (dans l’après-guerre) succèdent à Gui comme directeurs stables.

La période de direction de Riccardo Muti (1969-1981) et celle de Zubin Mehta (depuis 1985) représentent des étapes fondamentales de l’histoire de l’Orchestre qui présente à chaque saison d’importantes productions symphoniques et d’opéra en réalisant des tournées. Au cours de son histoire, l’orchestre a été dirigé par les plus grands directeurs comme Victor De Sabata, Antonio Guarnieri, Gino Marinuzzi, Gianandrea Gavazzeni, Tullio Serafin, Wilhelm Furtwängler, Bruno Walter, Otto Klemperer, Issay Dobrowen, Jonel Perlea, Erich Kleiber, Arthur Rodzinski, Dimitri Mitropoulos, Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Thomas Schippers, Claudio Abbado, Lorin Maazel, Carlo Maria Giulini, Georges Prêtre, Wolfgang Sawallisch, Carlos Kleiber, Georg Solti, Riccardo Chailly, Giuseppe Sinopoli, Seiji Ozawa et Daniele Gatti. D’illustres compositeurs comme Richard Strauss, Pietro Mascagni, Ildebrando Pizzetti, Paul Hindemith, Igor Stravinskij, Goffredo Petrassi, Luigi Dallapiccola, Krzysztof Penderecki et Luciano Berio dirigent leurs travaux, souvent en première exécution.

Depuis les années cinquante, l’Orchestre a enregistré de nombreux albums, ainsi que des émissions radiophoniques et télévisuelles, qui ont reçu de prestigieux prix dont le Grammy Award en 1990.

À l’occasion du 80ème anniversaire de la fondation, l’Orchestre reçoit le Fiorino d’Oro de la ville de Florence.

CHOEUR DU MAGGIO MUSICALE FIORENTINO

Formé en 1933, année de naissance du Festival, sous la direction de Andrea Morosini, le choeur se qualifie comme l’un des plus prestigieux ensembles vocaux italiens aussi bien dans l’activité lyrique que symphonique. Après Morosini, la direction du choeur a été confiée à Adolfo Fanfani, Roberto Gabbiani, Vittorio Sicuri, Marco Balderi, José Luis Basso, Piero Monti et, depuis 2013, à Lorenzo Fratini.

L’activité du Choeur s’est développée également dans le secteur de la vocalité de chambre et de la musique contemporaine, avec d’importantes premières exécutions de compositeurs contemporains comme Krzysztof Penderecki, Luigi Dallapiccola, Goffredo Petrassi, Lugi Nono et Sylvano Bussotti.

Le choeur a également collaboré avec de grands directeurs tels que Zubin Mehta, Riccardo Muti, Claudio Abbado, Carlo Maria Giulini, Bruno Bartoletti, Gianandrea Gavazzeni, Wolfgang Sawallisch, Georges Prêtre, Myung-Whun Chung, Seiji Ozawa, Semyon Bychkov, Giuseppe Sinopoli, Lorin Maazel et Daniele Gatti.

Au cours des dernières années, le Choeur a élargi son répertoire et participé à de nombreuses tournées internationales. La disponibilité et la capacité d’interpréter différents styles en plusieurs langues ont fait du Choeur du Maggio Musicale Fiorentino l’un des ensembles les plus appréciés par les directeurs d’orchestre et par la critique internationale.

En 2003, il remporte avec Renée Fleming le Grammy Award avec l’album Belcanto et en 2013 il célèbre le 80ème anniversaire de sa fondation avec une série de concerts dirigés par Lorenzo Fratini.

Le Programme

  • Sinfonia da La Cenerentola di Gioachino Rossini
  • “Cruda sorte”, da L’italiana in Algeri di Gioachino Rossini

Ana Victória Pitts mezzosoprano

  • “Largo al factotum”, da Il barbiere di Siviglia di Gioachino Rossini

Qianming Dou baritono

  • “La donna è mobile”, da Rigoletto di Giuseppe Verdi

Yenish Ysmanov tenore

  • “O mio babbino caro”, da Gianni Schicchi di Giacomo Puccini

Gioia Crepaldi soprano

  • Intermezzo da L’amico Fritz di Pietro Mascagni
  • Ecco l’orrido campo ”, da Un ballo in maschera di Giuseppe Verdi

Eunhee Kim soprano

  • “Si può?”, da I pagliacci di Ruggero Leoncavallo

Benjamin Cho baritono

  • Intermezzo da I Pagliacci di Ruggero Leoncavallo
  • “Sì, mi chiamano Mimì” e finale Atto I°, da La Bohème di Giacomo Puccini

Gioia Crepaldi soprano Yenish Ysmanov tenore

  • Brindisi, da La traviata di Giuseppe Verdi

A più voci

Bis

  • Firenze Sogna, canzone di Cesare Cesarini

 

Août
4
jeu
Festival OFF: Melinda Doolittle « Jazz et Blues » -USA
Août 4 @ 22 h 00 min

Melinda Doolittle

URL: Melinda Doolittle

Août
6
sam
New south africa classical music collective -Tshepo Komane- OFFICIELLEMENT ANNULÉ.
Août 6 Journée entière

OFFICIELLEMENT ANNULÉ

Suite à des imprévus de dernière minute, le concert de l’orchestre Sud Africain prévu pour le samedi 6 août 2016 a été annulé. Veuillez accepter toutes nos excuses.

affiche africa-01

Août
20
sam
Mode et Musique Classique
Août 20 @ 22 h 00 min
affiche 20 août eljem 2016-01

جمعية مهرجان الجم الدولي للموسيقى السيمفونية

تنظم بالشراكة مع

الإتحاد الوطني للمرأة

و بالتعاون مع

الديوان الوطني للصناعات التقليدية و مؤسسة مهرجان الموضة و مؤسسة قصر الحرفي

سهرة الموضة و الموسيقى الكلاسيكية و الموسيقى التونسية 

مراوحة بين الموسيقى التونسية و العالمية و الغناء الأوبرا لي و عروض الأزياء التونسية المستوحاة من صناعتنا التقليدية

مع الأوركسترا السيمفوني التونسي بقيادة : حافظ مقني

و بمشاركة أهم الأصوات التونسية : هندة بن شعبان و هيثم الحذيري 

السبت 20 اوت 2016 – الساعة العاشرة مساء

بالقصر الأثري بالجم

Le transport: Train Express Tunis – Eljem à 17h:30

  • Retour: 30 min après la fin du concert,
  • Prix: Aller/Retour ,25dinars.

L’Association Festival international de musique symphonique d’Eljem

Organise en collaboration avec l’Union Nationale de la Femme tunisienne

et avec le soutien de

L’Office national de l’Artisanat, le Festival de la Mode et le Palais de l’Artisan

Une soirée Mode et Musique classique consacrée à

  • A la musique classique, la musique tunisienne, le chant tunisien et le chant lyrique
  • Défilés de mode inspirés de l’Artisanat tunisienAvec l’Orchestre Symphonique tunisien, Direction : Hafedh makni
  • Samedi 20 août 2016 – 22h à l’Amphithéâtre Romain d’Eljem
  • Et les chanteurs : Haythem Hdhiri et Henda Ben chaabane

 

Juin
30
sam
Hors Festival: Opéra AIDA
Juin 30 @ 21 h 00 min

AIDA Giuseppe Verdi
– Orchestre et Chœur De L’Opéra De Tunis,
– L’orchestre symphonique Tunisien,
– Orchestra Sinfonica e Coro Del Luglio Musicale Trapanese.

Juil
7
sam
Cameristi della Scala -Orchestra e coro Lirico di Milano
Juil 7 @ 22 h 00 min

Cameristi della Scala -Orchestra e coro Lirico di Milano

Web Site: Cameristi della Scala

  • 64 Musiciens
  • 60 Choristes
  • 16 Danseurs
  • 4 solistes

Direttore, Marcello Rota
Maestro del coro, Sonia Franzese
Soprano, Maria Luigia Borsi
Tenore, Valter Borin
Baritono, Michele Govi
Flauto, Davide Formisan

Programme 

Vincenzo Bellini –Norma
Sinfonia
Casta diva
Giuseppe Verdi 

Nabucodonosor
Va’ pensiero
Macbeth
Ah la paterna mano
Il Trovatore
Di quella pira
Gioachino Rossini
Il barbiere di Siviglia
Largo al factotum
Pietro Mascagni
Cavalleria rusticana
Intermezzo
Giacomo Puccini
Gianni Schicchi
O mio babbino caro
Giuseppe Verdi
La Traviata
Coro delle zingarelle e coro dei matadori
Aida
Gloria all’Egitto
Marcia trionfale e ballabili
Pablo de Sarasate
Fantasia dalla Carmen
Maurice Ravel
Bolero
Nino Rota
La strada
Suite
Ennio Morricone
Mission, American themes
Nino Rota
Romeo e Giulietta
Preludio, danza e canzone d’amore
Canzone arrabbiata
da Film d’amore e d’anarchia
George Gershwin
Summertime
Leonard Bernstein
West side story
Maria e Tonight
Giacomo Puccini
Turandot
Nessun dorma

Cameristi della Scala 

The chamber orchestra “Cameristi della Scala”, formed by the musicians of the orchestra of Teatro alla Scala di Milano, was founded in 1982. The orchestra has a unique identity in which they regularly perform in the formation with and without a conductor. Its core repertoire includes many masterpieces written for chamber orchestra from the 18th century to the present day, in addition to promoting and championing works by the lesser known Italian composers. Cameristi della Scala often features the section leaders of La Scala orchestra as soloists as well as performs with many well- known instrumentalists and opera singers. Significant artistic influence from celebrated great conductors of the past and present working at Teatro alla Scala contributed to the character and the shape of Cameristi’s musical phrasing blended with distinct Italian sound.

Cameristi della Scala has performed in many prestigious venues and concert halls throughout the world. The current 2017-18 Season includes Cameristi’s first tour in India, first appearance in Tunisia as well as performances in the Meisterinterpreten Series in Tonhalle-Maag Zürich, in the Beethovenfest in Bonn, Lisinski Theatre in Zagreb and in the closing concert of Variations Musicales de Tannay in Switzerland. For the Centennial Year of Leonard Bernstein, Cameristi della Scala will perform a special concert commemorating the great musical icon at Teatro alla Scala in May 2018.

Together with the celebrated Italian danseur/La Scala principal dancer Roberto Bolle, Cameristi is developing an original project to be performed at 2018 Davos World Economic Forum with further plans beyond for continued collaboration. Rounding off an exciting season, a commission of a new piece written by the composer/cellist Giovanni Sollima will be given its world premiere at Teatro alla Scala by Cameristi.

Highlights of Cameristi della Scala’s recent major projects include two concert series at Carnegie Hall in New York, performances in the United Nations Auditorium, the Library of Congress in Washington DC, MIT in Boston, Tchaikovsky Hall in Moscow, Salle Gaveau in Paris, Tonhalle in Zürich, Warsaw Opera Theatre, Teatro Coliseo in Buenos Aires, Sony Center in Toronto, Canary Island Festival as well as international tours to China, Germany, France, Spain, Switzerland, Scandinavia, Eastern Europe and Turkey. During a 2010 tour to Israel, Cameristi had the honour performing at the Mann Auditorium in Tel Aviv and in Expo 2010 Shanghai China, Cameristi della Scala gave four concerts before large audience in Shanghai in the occasion of the city of Milan week.

In 2011 Cameristi opened Emilia Romagna Festival in Imola and in collaboration with the Associazione Musica del Risorgimento, Cameristi della Scala performed for the celebration of the 150th anniversary of the establishment of the Kingdom of Italy beside appearing also in MITO SettembreMusica Festival. Between 2007 and 2009 Cameristi della Scala was featured annually in the Grand Summer Concerts in Piazza del Duomo in Milan in front of 20.000 audience. For this summer concert series, a new piece dedicated to the Cathedral of Milan was commissioned and performed each year by Cameristi to an important living Italian composer.

Cameristi della Scala received the Premio Isimbardi (Isimbardi Prize) in 2012 from the Province of Milan as a recognition for their outstanding contribution to the community and the prestige of the city of Milan in the world. Following his sensational debut with the orchestra, effective December 2017 the conductor Wilson Hermanto begins his association with Cameristi della Scala as the Principal Guest Conductor. In his new role Maestro Hermanto will work closely with the orchestra to develop future projects internationally. Their next appearance this Season is at Teatro alla Scala in May 2018.

Marcello Rota – Conductor

Has studied french horn at the “A.Vivaldi” Conservatory of Alessandria with Giacomo Zoppi, composition with Felice Quaranta and orchestra conduction with Igor Markevitch and Franco Ferrara at the Chigiana Academy of Siena.

After having debuted with the RAI Symphony Orchestra of Turin, he has conducted repeatedly the San Carlo Orchestra of Naples, the Massimo Theatre Orchestra of Palermo, “Enti Arena” of Verona and Cagliari, the Opera of Genoa, the Philharmonics of Turin, the Italian Philharmonic Orchestra, the Swiss Italian Orchestra, the Staatsoper of Munich, the Nordwestdeutsche Philharmonie, the Baden-Baden Philharmonic, the Galizia Symphony Orchestra, Gran Canaria Philharmonic, The Royal Philharmonic Orchestra, The Moscow Philharmonic, Berliner Philharmonic Orchestra, Deutsche Oper of Berlin and Philharmonic Choir of Prague.

Since 1995 he has conducted in concert halls of prestige in all Europe: Concertgebouw of Amsterdam, Musik Halle of Hamburg, Royal Albert Hall of London, Palais des Beaux Arts of Bruxelles and the Elizabeth Halle of Antwerpen, the Philharmonic of Munich, Berlin, Mannheim, Academy of S.Cecilia in Rome, Rome Opera and Comunale of Bologna.

In Lebanon, Portugal, Mexico, Chile, Argentine, Brazil, USA, conducting the Philharmonic Orchestra of Xalapa, Symphonic of Chile, Philharmonic of Buenos Aires, Symphonic of Rio de Janeiro, San Diego Symphony,Vancouver Symphony, Hollywood Bowl Orchestra, New Jersey Symphony, Naples Symphony, Hartford Symphony, the National Opera of Beograd, Beograd Philharmonic, Royal Philharmonic in United States, the Estonian National Symphony, British Philharmonic, the BBC Radio Concert Orchestra, the Cairo Symphony, Manila Philharmonic, the Presidential Orchestra of Cremlin, in Australia and New Zealand with the Melbourne Symphony, Sydney Symphony, Adelaide Symphony, Queensland Symphony, Perth Philharmonic, Aukland and New Zealand Philharmonic and in China with the National Opera and Choir of Beijing, Shanghai Symphony and Beijing Symphony Orchestra.

Since 2004 he is principal guest conductor of the Czech National Symphony Orchestra of Prague with which he has recently recorded for the Victor-JVC.

He conducted in the Scala’s Theatre of Milan in 2006/2007 and 2009.

Many are the well known soloists who have been accompanied, like Rostropovic, Geringas, Rampal, Galway, Diaz, Sitkovetsky, Baumann, Cecilia Gasdia, Tiziana Fabbricini, Katia Ricciarelli, Mariella Devia , Maria Dragoni, Kiri Te Kanawa, Renato Bruson , Leo Nucci and Nicola Martinucci.Memorable has been the participation, with Andrea Bocelli and the “Toscanini” Orchestra of Parma at the Bologna concert in the presence of the Pope John Paul II broadcast in worldvision.

Large is the opera repertoire with over forty titles performed and particular attention for Rossini, Bellini, Donizetti, Verdi and Puccini, whose operas he has conducted earning success of audience and critique.

Les Solistes : 

Michele Govi

Nato e diplomatosi a Bari, Michele Govi è stato vincitore di concorsi come “Mercadante”, “Cilea” e “Premio Ricciarelli.

Debutta nel 1992 come Figaro ne Il barbiere di Siviglia a Mantova, un ruolo che interpreta poi in diversi teatri italiani ma anche a Lima, Granada e Bilbao.

Artista poliedrico è capace di spaziare da ruoli buffi e brillanti a ruoli più seri.

Ha aperto la stagione 2016/17 interpretando i ruoli di Michele e di Gianni Schicchi nel Trittico di Puccini al Opéra-Téâtre di Metz e poi di Don Pasquale al Teatro di Biel/Solothurn.

Tra gli impegni della stagione 2015/16 Le Comte Ory (Raimbaud) al Theater Biel/Solothurn e al Theater Winterthur, Germont ne La Traviata al Theater Biel/Solothurn, Mamma Agata ne Le convenienze e inconvenienze teatrali al Teatro Comunale di Treviso, Tonio in Pagliacci – Clowns (tratto liberamente da Pagliacci di Leoncavallo) al Konzert Theater Bern, Pollicino di Henze, ruolo del padre al Teatro Regio di Torino con la regia di Dieter Kaegi e la direzione di Claudio Fenoglio.

In estate torna all’Opera da Chambre di Ginevra come Bruschino ne Il signor Bruschino.

Nel 2014 ha debuttato al Teatro Verdi di Trieste con il ruolo di Ezio in Attila con la direzione di Donato Renzetti e la regia di Enrico Stinchelli.

Tra gli altri impegni della stagione 2014/15: Mamma Agata ne Le convenienze e inconvenienze teatrali al Theater Biel/Solothurn, Don Magnifico ne La Cenerentola al Theater Bern, Renato in Un ballo in maschera all’Opera di Metz.

Collabora regolarmente con il Theater Biel/Solothurn, dove ha cantato inoltre in Giovanna d’Arco, Stiffelio, La Traviata, Il Barbiere di Siviglia, Luisa Miller, I due Foscari, Lucia di Lammermoor, Il Trovatore e Rigoletto e dove nel 2014 ha debuttato i ruoli di Selim ne Il Turco in Italia con la direzione di Marco Zambelli e la regia di Pierre-Emmanuel Rousseau e Renato in Un ballo in maschera con la direzione di Franco Trinca e la regia di Paul Emile Fourny.

Ha cantato inoltre a Palma de Maiorca (Enrico ne Il campanello), all’Opéra di Montecarlo (Le convenienze ed inconvenienze teatrali), a Bari (Così fan tutte), a Ginevra (Le Cantratrici villane di Fioravanti, La Cambiale di matrimonio e Cassandro ne La finta semplice), a Nantes (Don Magnifico ne La Cenerentola), all’Opera di Berna (Germont ne La Traviata e Don Magnifico ne La Cenerentola) e all’Opera di Schenkenberg (Conte di Luna ne Il Trovatore).

Michele Govi si è esibito al fianco di artisti come Katia Ricciarelli, Renato Bruson, Luigi Alva, Leo Nucci, Roberto Alagna e Angela Georghiu e ha collaborato con direttori come Evelino Pidò, Carlo Franci e Richard Bonynge e registi come Franco Zeffirelli e Pierluigi Pizzi.

Su CD ha inciso Le serve rivali e Il cavaliere errante di Tommaso Traetta, La Serva padrona di Pergolesi e La Frascatana di Paisiello per Bongiovanni.

Baritone Michele Govi was born in Bari, Italy, where he also graduated from the Conservatorio N.Piccinni with a Singing Degree.

He won the “Mercadante” and the “Cilea” competitions; in the sommer 1992 he took the “Ricciarelli’s prize” for young talented opera singers, which led him to follow masterclasses with Gianni Raimondi, Paolo Washington, Ugo Benelli, Nicolaj Ghiuselev and Paolo Montarsolo.

His wide repertoire includes the most important operas of Mozart, Rossini, Verdi, Puccini and composers of the 20th century as Ravel, Rota, Britten, Martinu and Orff among others.

Michele Govi regularly performs in many italian theaters (Bari, Como, Bergamo, Cremona, Lecce, Roma, Fermo, Brescia, Jesi, Novara, Trento, Bolzano, Rovigo, Bologna, Parma, Trieste) and  throughout the world (Pola, Monte-Carlo, Laudanne, Geneva, Bern, Biel, Lima, Santacruz in Tenerife, Bregenz, Strasbourg, Liverpool, Bergen, Canterbury, Tokyo, Osaka, Nagoya, Palma Di Maiorca, Lisbona, Busan).

He collaborated with renowed conductors such as Aprea, Martin, Rovaris, Carminati, Pidò, Andretta, Franci, Bonynge, Renzetti and with famous stage directors such as Zeffirelli, Mariani, Crivelli, Maestrini, Vizioli, Nichetti, Mirabella and Pizzi.

Since many years he has been regurlarly invited to perform at the Konzert Theater in Bern (Traviata, Cenerentola), at the Theater of Biel-Solothurn (Don Giovanni, Stiffelio, Giovanna d’Arco, I due Foscari, Trovatore, Rigoletto, Puritani, Macbeth, Ballo in Maschera, Turco in Italia) and at the Opéra de Chambre in Geneva (Frascatana, Le serve rivali, Elisir d’amore, Scala di Seta, I due Baroni, Barbiere di Siviglia, La finta giardiniera).

Particular highlights from Michele’s busy concert schedule include “Il Trovatore” of Verdi with the Oper Schenkenberg company “Attila” of Verdi at the Teatro Verdi di Trieste (2014), “Convenienze ed inconvenienze teatrali” of Donizetti in the main role of Mamma Agata in Biel (2014), “Un Ballo in Maschera” of Verdi at the Opéra Théâtre of Metz (2015), “Gianni Schicchi” and “Il Tabarro” of Puccini at the Opéra Théâtre of Metz (2016), “Don Pasquale” of Donizetti and “La notte di un nevrastenico” of Rota at the Theater of Biel-Solothurn (2017).

He recorded “Le Serve Rivali” and “Il Cavaliere Errante” of Tommaso Traetta, “La Serva Padrona” of G.B. Pergolesi and “La Frascatana” of Giovanni Paisiello for the label Bongiovanni.

Valter Borin-Tenor

Valter Boriné un musicista famoso per la sua straordinaria ecletticità: diplomato in pianoforte e composizione al Conservatorio di Milano, ha condotto parallelamente studi privati per diventare anche Direttore d’orchestra e Cantante  Lirico, rendendosi protagonista poi in queste due specifiche carriere. Per un ventennio la carriera del cantante lirico, come tenore di primi ruoli, ha preso decisamente il sopravvento, portandolo ad esibirsi sui più prestigiosi palcoscenici italiani ed esteri in ruoli pucciniani come Cavaradossi i « Tosca », Rodolfo ne « La Bohéme », Calaf in « Turandot », Ruggero ne « La Rondine », Pinkerton in « Madama Butterfly », e in ruoli verdiani come Manrico ne « Il Trovatore », Alfredo ne « La Traviata », il Duca in « Rigoletto », Foresto in « Attila », Radames in « Aida », Riccardo in « Oberto », Rodolfo in « Luisa Miller », Adorno in « Simon Boccanegra ». Suo  grande « cavallo di battaglia » é stato spesso il ruolo di Don José nella « Carmen » di Bizet, ma ha interpretato anche Werther nell’omonima opera di Massenet e Renato DesGrieux nella « Manon » dello stesso autore. Il teatro San Carlo di Napoli, il Teatro alla Scala, il Teatro Massimo di Palermo, il Bellini di Catania, Il Carlo Felice di Genova, il Comunale di Bologna, il Lirico di Cagliari, il Regio di Parma, Lo Sferisterio di Macerata, il Teatro degli Champs-Elysées di Parigi, la DeutscheOper di Berlino, la Los Angeles Opera, l’Art Center di Seoul, il New National Theatre di Tokio, l’Opera Nazionale di Pechino, lo Staatsoper di Vienna, il Teatro Mikhailovsky di San Pietroburgo, sono solo alcuni dei teatri nei quali si é esibito.

Recentemente la sua carriera, per sua volontà, é tornata ad essere invece prevalentemente quella del direttore d’orchestra: oltre a conoscere un vasto repertorio sinfonico, la sua non comune esperienza del teatro d’opera, unitamente alla sua conoscenza pressoché totale delle problematiche del palcoscenico, lo rendono un direttore ideale per tutto il repertorio del melodramma. Recentemente ha diretto La Traviata e Nabucco al Teatro Ariston di Sanremo,  Rigoletto al Festival di Saaremaa (Estonia), Turandot e La Bohéme nei teatri di Chiavari e Imperia, Aida al Teatro « Maria Caniglia » di Sulmona, L’elisir d’amore in Toruné con l’As.Li.Co, Il Barbiere di Siviglia al Festival di Saaremaa e al Civico di La Spezia, ma anche la Messa da Requiem di Verdi al teatro Alfieri di Asti e al Cantero di Chiavari, il Requiem di Mozart nella cattedrale di Santa Maria del Suffragio a Milano, il balletto « W Verdi » a Riga, concerti sinfonici e concerti di capodanno al teatro Alfieri di Asti e con l’Associazione Pozzoli in vari teatri lombardi.

E’ stato direttore artistico dell’Orchestra Sinfonica di Asti, ha diretto l’Orchestra Filarmonica Italiana, l’Orchestra Magellano, l’Orchestra « 1813 » della fondazione As.Li.Co, l’Orchestra Filarmonica Pozzoli, l’Orchestra Sinfonica di Riga, l’Orchestra delle Terre Verdiane.

E’ direttore principale di  « Ritorno all’Opera ».

Maria Luigia Borsi – soprano
www.marialuigiaborsi.com

Hailed by critics worldwide for her vocal dynamism and interpretive prowess, Italian lyric soprano
Maria Luigia Borsi has forged a career that has taken her throughout Europe, Asia and the United States. Ms. Borsi began her career as Liù in Turandot at the Teatro alla Scala in Milan. Shortly thereafter she made her Venetian debut for the historic reopening of the Teatro La Fenice singing as Violetta in La traviata, under Lorin Maazel. Ms. Borsi has performed at the Salzburg Festival (Otello), Zurich Opernhaus (La traviata), Berlin Philharmonie (Suor Angelica), Deutsche Oper Berlin (La bohème), Gran Teatre del Liceu of Barcelona (La bohème), New National Theatre of Tokyo (Così fan tutte and Otello), Arena di Verona (Carmen), Royal Danish Opera (Madama Butterfy), Les Chorégies d’Orange (Turandot), Pittsburgh Opera (Madama Butterfy), Novaya Opera of Moscow (Il trovatore), and with the London Symphony Orchestra, Vienna Philharmonic, Israel Philharmonic Orchestra, Münchner Philharmoniker, Rotterdam Philharmonic, London Philharmonic Orchestra,
Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, Tokyo Philharmonic, Seoul Philharmonic Orchestra and the Scottish Chamber Orchestra. In 2010, Ms. Borsi made her recital debut at London’s Wigmore Hall.
She has collaborated with illustrious conductors Riccardo Muti, Zubin Mehta, Lorin Maazel, Myung-Whun Chung, Marcello Viotti, Michel Plasson, Alain Lombard, Marco Armiliato, Yannick Nézet-Séguin, Andres Orozco-Estrada, Pablo Heras-Casado, Carlo Rizzi, Ramon Tebar, Giordano Bellincampi, Enrique Mazzola, Donato Renzetti, Maurizio Benini and eminent stage directors Franco Zefrelli, Hugo De Ana, Damiano Michieletto, Stephen Langridge, Graham Vick, Jurgen Flimm, Pier Luigi Pizzi, Mario Martone, Daniele Abbado, Giancarlo del Monaco, Nicolas Joel and Robert Carsen.
Borsi has established herself as a ‘well-rounded’ Artist, having focused as much on the symphonic repertoire as that of the operatic. She enjoyed a long collaboration with Maestro Lorin Maazel (more than 40 performances), specifcally in Beethoven’s 9th Symphony and Verdi’s Messa da Requiem. Other symphonic repertoire include Respighi’s Il tramonto, Poulenc’s La Dame de Monte-Carlo, the Last Four Songs by R. Strauss, Canteloube’s Chants d’auvergne and Mahler’s 2nd and 8th Symphonies.
The 2016/17 season will see her in La bohème at the Royal Danish Opera, Contessa in Le nozze di Figaro at the Gothenburg Opera and Liù in Turandot at the Pittsburgh Opera. A highlight of her recent engagements is the opening concert of EXPO in Milan, where she shared the stage with the orchestra of Teatro alla Scala, pianist Lang Lang, soprano Diana Damrau, tenor Francesco Meli and baritone Simone Piazzola. Other highlights include Otello in Oviedo, Verdi’s Messa da Requiem in Moscow and a concert version of Tosca with the London Philharmonic Orchestra. The 2017/18 season will see her in a new production of Don Giovanni by Hugo de Ana at Beijing’s NCPA.
Ms. Borsi’s discography includes a live recording of Mozart’s Don Giovanni with Zubin Mehta (Helicon), a live recording DVD of Beethoven’s 9th Symphony with Lorin Maazel (Kultur),* Puccini’s Turandot (Fenice), Bizet’s Carmen with Franco Zefrelli, Peter von Winter’s Maometto II (Marco Polo) and her frst solo album “Italian Soprano Arias” with the London Symphony Orchestra conducted by Yves Abel (Naxos). Born in Sora (Italy), she studied with Antonietta Stella, Lucia Stanescu, Claudio Desderi, and Renata Scotto.

 

Juil
14
sam
The Mallorca Chamber Orchestra -Espagne
Juil 14 @ 22 h 00 min

CONCERT PROGRAM

W.A Mozart Die Entführung aus dem Serail (ouverture)
W.A.Mozart Violin concerto n.4 in D
Violinist: Catalina Sureda
***
S. Ramis Fantasia per cordes
M. de Falla Siete canciones populares (arr. Bernat Quetglas) *
Mezzo: Sandra Ferrández
M. de Falla Amor brujo*
Mezzo: Sandra Ferrández

 

The Orquestra de Cambra de Mallorca (Chamber Orchestra of Mallorca) is a new professional ensemble in Majorca. Around 35 musicians are playing in this ensemble with three principal objectives :
To approach the classical music to villages and small towns without a
regular offer.
To give job opportunities to the musicians
To promote the local talent : great soloists and composers of Mallorca who normally makes career far from home.
To realize all this objectives, we are very clear about the level of excellence that we want to reach in all our performances. Moreover, our social
commitment goes beyond the concerts and the convectional performances, we get involved directly in the research of new audiences with flashmobs and
a strong pedagogical program in collaboration with the education institutions of the places where we play.
The orchestra is supported in a horizontal organization based in a non-profit association. This is a modern way to develop our project.

PRINCIPAL CONDUCTOR: BERNAT QUETGLAS
Mallorca, 1993

He begins to play violin at 4 years with maestro Bernat Pomar. Later he has studied viola in the Conservatori de Palma de Mallorca and, after that, in 2011 started to study Composition and Conducting at the Real Conservatorio Superior de Música de Madrid. He has finished both bachelors in the academic year 2014-2015. Nowadays he is studying the Master in Orchestral Conducting at the Universidad Alfonso X in Madrid.
He has studied with composers like Jörg Widmann, Enrique Rueda, Teresa Catalán, Alfonso Romero or Zulema de la Cruz. On the other hand, some of his
conducting teachers have been Lothar Zagrosek, Gianluigi Gelmetti, Antoni Ros Marbà, Miguel Romea, Andrés Salado, Rut Schereiner.
Nowadays he is the principal conductor of the Mallorca Chamber Orchestra and of Suite Ensemble, the first ensemble focused on the contemporary music. He has conducted also orchestras like Tonkünstler Orchester, Bulgaria Classic Orchestra, Orquestra del Conservatori Superior de les Illes Balears, Orquesta Sinfóica de la Universidad Alfonso X, Orquestra de Cambra de Granollers, Camerata Palashko, Rubik Ensemble, Orquesta Sinfónica del
RCSMM or the Banda Municipal de Palma. His compositions have been premiered in the most important halls of the Balearic Island, also in auditoriums like the Auditorio 400 del Museo Reina Sofía (Madrid), Auditorio de Zaragoza or in festivals like the Grafenegg Festival (Austria), Festival Internacional de Música de Cámara de Cuenca, Festival de Sant Pere de Rodes (Catalunya), Festival de Joventuts Musicals de Vinarós (València), Festival Radical dB (Zaragoza) or Encontro Iberico de Harpas do Porto. We can stand out his piece “iDEA” finalist of « I Concurso FIDAH de Composición », « Dialeg » as finalist of a composing competition organized by Oxford and Bristol Universities, “Concert per orquestra” selected in the “Ink Still Wet” Competition (Austria), “Miniatures” finalist in the II Composing Competition of the International Society for Contemporary Music of South Korea and « Llibre d’amic e amat » winner of the first prize in the II Composing Competition of the Premis Castellix 2016.

CATALINA SUREDA

 

Catalina Sureda és sens dubte una de les violinistes més brillants de la seva generació. Assentada des de 2003 a Àustria desenvolupa una intensa activitat musical sent membre de la prestigiosa Orquestra Sinfònica de Viena i col•laborant habitualment amb l’Orquestra de la Ràdio Austríaca o la
Tonkünstler Orchester. Es gradua al Conservatori del Liceu de Barcelona als 18 anys i continua la seva formació a la Universitat de müsica i Arts escèniques de Graz on cursa els estudis de màster de violí i en música de música de cambra acabant amb Matrícula d’Honor i Premi extraordinari fi de carrera.
Del 2005 al 2009 va ser membre de la cèlebre Gustav Mahler Jugendorchester. Ha collaborat amb l’Orquestra Nacional d’Espanya, l’Orquestra de Acadèmia Nacional Santa Cecília de Roma, l’Orquestra de l’Òpera de Graz o l’Orquestra del Palau Reina Sofia de València. Ha estat concertí de la Jove Orquestra Nacional d’Espanya, de l’Orquestra Filharmònica de Màlaga, i ajuda de concertí a l’Orquestra Simfònica d’Euskadi. Al llarg de la seva trajectòria artística ha tocat amb els més grans directors d’orquestra com Antonio Pappano, Kent Nagano, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Sir Colin Davis, Daniel Barenboim, Christopher Hogwood, Manfred Honeck, Franz Welser-Möst, Ingo Metzmacher, Wladimir Jurowsky, Stéphane Denève, Vladímir Fedoseyev o
Myung-whun Chung entre d’altres, i actuant en les principals sales del món com el Musikverein de Viena, el Conzertgebouwn d’Amsterdam, el Royal Albert Hall de Londres, el Carnnegie Hall de Nova York, l’Scalla de Milà, la Philarmonie de Colònia o l’Staatsoper de Berlin.
Debuta com solista a l’edat de 16 anys interpretant el concert núm. 1 de Max Bruch amb l’Orquestra Simfònica de les Illes Balears i la direcció de Christoph Stepp, orquestra amb la qual interpreta al 2011 el concert per a violí i orquestra de Ludwig van Beethoven baix la batuta d’Edmon Colomer. A més de gravar per la ràdio (RNE, RTVE, ORF) ha participat en l’enregistrament de diversos CDs per a discogràfiques com la EMI i Virgin Classics, destacant la gravació com a concertí i solista del Capritxo Espanyol de R. Korsakov amb la JONDE. Molt activa com a músic de cambra, actualment forma duet amb la pianista DinaNedéltcheva amb la qual ha realitzat gires arreu de l’Estat Espanyol.

SANDRA FERÁNDEZ

She ‘s been awared all along her professional career. The FirstAward in the Young Spanish Musicians Contest is among her awards, and also the OperaActual award together withJaume Aragall.Her operatic début took placewith the role of Giulietta in LesContes d’Hoffmann(Offenbach) and replacingMontserrat Caballé asMargared in Le Roy d’Ys (Lalo).She has performed in theatressuch as Palau de Les Arts Reina Sofía in Valencia, Teatro Real inMadrid, Liceo in Barcelona,Teatro de la Maestranza in Seville, Teatro Campoamor inOviedo, Opera House in Liège,Teatro Comunale di Treviso, Ópera de Lima, etc… Importantinterpretations in her career areRosina in La Vera Costanza(Haydn), Wellgunde in DasRheingold andGötterdämmerung (Wagner),Gerhilde in Die Walküre(Wagner)…Furthermore, she is a great exponent of Zarzuela, being very successful on her roles in Luisa Fernanda with Simón Bolívar Orchestra (Caracas,Venezuela), Olga in Katiuska (Palau de Les Arts, Valencia), La Verbena de laPaloma (Teatro de la Zarzuela of Madrid), La Revoltosa in Teatros del Canal(Madrid), Luisa Fernanda and La Leyenda del Beso in Teatro Principal ofAlicante, La Corte de Faraón by Vicente Lleó, Zarzuelas en la Villa in TeatroFernando Fernán Gómez in Madrid…It is worth mentioning her perfomances as a soloist in Nacional Auditorium ofMadrid, Teatro Monumental in Madrid, Chamber Music Hall at Palau de laMúsica of Valencia, Auditorium Manuel de Falla in Granada, Kennedy Centerof Washington…
She has worked with international conductors such as Semyon Bychkov, Lorin Maazel, Pier Giorgio Morandi, Ottavio Dantone, Jesús López Cobos, MiguelÁngel Gómez Martínez, Ivor Bolton, Víctor Pablo Pérez, Massimo Zanetti,Guillermo García Calvo, Enrique García Asensio, Miguel Roa, AndrewDavis… and stage directors like Emilio Sagi, Gustavo Tambascio, Daniel Slater,Giancarlo Del Monaco, Klaus Michael Grüber, Lluis Pascual, Alfonso Romero…
Regarding contemporary repertoir, she performed for the first time Dulcinea(Mauricio Sotelo) in Teatro Real of Madrid, Una Voce in Off (Montsalvatge) inTeatro Principal of Palma de Majorca, El Gato con Botas in Teatro Monumentalof Madrid and Teatro Principal of Burgos, Maror (Manuel Palau) in Palau de LesArts Reina Sofía de Valencia…
Currently, new roles are being added to her repertoir: Charlotte from Werther (Massenet), Dorabella from Cosí Fan Tutte (Mozart), Donna Elvira from DonGiovanni (Mozart), Fenena from Nabucco (Verdi), Carmen (Bizet)…
Her most recent projects are Waltraute in Die Walküre directed by GuillermoGarcía Calvo in (Teatro Campoamor, Oviedo), Olga in Katiuska with Emilio Sagiand Cristobal Soler (Palau Les Arts, Valencia), Alisa in Lucia di Lammermoor withMarco Armiliato (Liceu, Barcellona). Your futures engagements are BeethovenIX Simphony in Spanish auditories, Maria Moliner, Misa Tango from Bakalov inOsaka….
She was born in Crevillent (Alicante) where she started her musical studies at an early age. Later on, she studied classical singing with Ana Luisa Chova, gettingthe highest marks and receiving the Honors End of Degree Diploma at theConservatory of Music Joaquín Rodrigo of Valencia.She perfects her vocal tecnique in París and Lübeck with Elena Obratzova,
Viorica Cortez, Gundula Janowitz, Migel Zanetti, Wolfram Rieger among others.

avec la collaboration de :

       

Juil
19
jeu
Orchestra di Piazza Vittorio -Italie
Juil 19 @ 22 h 00 min

http://www.orchestrapiazzavittorio.it/

l’orchestre : Fondé en 2002, l’Orchestra di Piazza Vittorio est soutenu par des artistes, intellectuels et professionnels de la culture qui ont voulu mettre l’accent sur la spécificité de cette célèbre place romaine, située au cœur du quartier très multiculturel de l’Esquilino. L’Orchestra di Piazza Vittorio représente une formation unique, constituée d’excellents musiciens issus du monde entier. Il suffit de les regarder évoluer ensemble, sur scène, pour comprendre à quel point ils incarnent ce message de paix et de fraternité qu’ils portent avec autant de force et d’éloquence. L’orchestre encourage la recherche et l’intégration des différents répertoires musicaux, en faisant le pari de créer une nouvelle « sonorité du monde » à travers la formidable créativité de ses musiciens. Il compte à son actif plusieurs productions notoires, dont La Flûte enchantée selon l’Orchestra di Piazza Vittorio, une pièce coproduite par Les Nuits de Fourvière et Romaeuropa Festival, représentée à Rome, Paris, Lyon, Athènes, Barcelone, Mannheim, Womad (Royaume-Uni), Bahreïn, Helsinki, Aix-en-Provence, Amsterdam et Rotterdam ; Le tour du monde en 80 minutes, spectacle autobiographique et première autoproduction de l’orchestre qui a débuté en mars 2013 à Rome et est actuellement en tournée. En 2015, l’Orchestra di Piazza Vittorio a présenté à Rome Carmen selon l’Orchestra di Piazza Vittorio, qui a inauguré la saison 2015-2016 de la Filarmonica Romana La réinterprétation musicale de l’œuvre a ensuite été utilisée par le réalisateur Mario Martone, pour réaliser la bande sonore de son Carmen, dans une longue tournée de 120 spectacles à travers l’Italie.
Toujours en 2015, c’est le début de Credo, un concert sur le dialogue interreligieux.
En 2017, l’Orchestra a présenté à Rome sa nouvelle création, Don Giovanni selon l’Orchestre de la Piazza Vittorio, pièce coproduite par Les Nuits de Fourvière et Accademia Filarmonica Romana.

L’orchestre a effectué des concerts dans toute l’Italie ainsi qu’à l’étranger : New York, San Francisco, Santa Cruz, Los Angeles, Paris, Londres, Barcelone, Athènes, Melbourne, Lisbonne, Porto, Berlin, Cologne, Hanovre, Istanbul, Toronto, Buenos Aires, Tunis, Hammamet, Algeri, Mulhouse, Bruxelles, Luxembourg, Wuppertal, Oslo, Helsinki, Stockholm, Vienna, Tirana et Womad (Royaume-Uni). Il a également été invité à participer au TribecaFilmFestival,auBerlinJazzFestivalet auFeldkirchMusicFestival.

Né au sein de l’Association Apollo 11, l’Orchestra di Piazza Vittorio est le fruit d’un projet développé par ses fondateurs : Mario Tronco et Agostino Ferrente.

site web :http://www.orchestrapiazzavittorio.it/

 Programme :

-TAL TAL
-SANNU
-PRELUDIO
-SAHARA BLUES
-TARAREANDO
-GALAS
-UNE ILE EN BOIS
-BALESH TEBSNI
-SI DIOS FUERA NEGRO
-STANNA
-MAMBO DE MACHAHUAI
-ENA ANDI

CARAVAN PETROL

-CANCION PARA DESPERTAR A UN NEGRITO

-UN CANTANTE SUFI

Juil
21
sam
Wiener opernball orchester-Autriche
Juil 21 @ 22 h 00 min

L’Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne

 

Orchestre du bal de l’opéra de Vienne

Direction : le prof. Uwe Theimer

Solistes :  

Isabel Seebacher, soprano

Quentin Desgeorges, ténor

et avec la participation de la chorale Tunisia 88

direction du Choeur : Nour Elhouda

 

Depuis sa première apparition  à El Jem en 1998, l’Orchestre du bal de l‘opéra de Vienne s’est présenté au festival  à plusieurs reprises.  Pendant  ces longues années  une affection réciproque  s’est développée  entre l’orchestre et le public tunisien. Par conséquent c’est un souhait naturel  de l’ensemble de non seulement continuer la tradition de ces tournées, mais de donner aussi un signe de solidarité particulière avec  la Tunisie, ceci dans le cadre général du festival d’El Jem.

L’Orchestre du bal de l’opéra de Vienne fut fondé en 1982, donc il y a 35 ans. Ayant joué à El Jem pour la première fois en 1998, il se présentera à l’amphithéâtre romain pour la 23 ème fois cette année. Il est spécialisé dans la musique viennoise, accompagne chaque année ce bal le plus prestigieux de Vienne et effectue régulièrement des tournées qui l’ont conduit  dans  plus de 30 pays  de tous les continents. Uwe Theimer, chef d’orchestre,  étudiait  la composition musicale auprès d’ AlfredUhl et la direction orchestrale auprès de Hans Swarowsky. Au Festival de Salzbourg il a été assistant musical  de Karl Böhm, Lorin Maazel et James Levine. Pendant plus de 20 ans il était Directeur des Études et Chef d’Orchestre à l’Opéra populaire de Vienne. Il  a dirigé de nombreuses opérettes et comédies musicales. 1996 co-fondateur et jusqu’à  2012 Directeur du festival „Été d’opérettes“ de Basse Autriche. En 2013 il était Directeur musical du plus grand festival d’opérettes à l’échelle mondiale à Moerbisch (Autriche). Depuis 1996 professeur à l’Université de Musique de Vienne il continue à enseigner à cet institut renommé.

NOUS REMERCIONS NOS SPONSORS

P r o g r a m m e

Emmerich Kalman                          Ouverture  l’opérette  „La Comtesse Mariza“

Franz Lehar                                       Les Sirènes du bal, Valse d’après l’opérette „La Veuve joyeuse“

Johann Strauss fils                          „Quelle beauté“, Air pour ténor de l’opérette  „Une nuit à Venise“

Franz v. Suppé                                 Marche „Fatinitza“

Franz Lehar                                       „Oui, qu’elle  vive“, Air pour soprano de l‘opérette „Le pays du sourire“

Johann Strauss fils                          „Valse du trésor“   de l’opérette  „Le baron tsigane“

Johann Strauss fils                         „Tonnerre et éclair“, Polka rapide

Johann Strauss fils                          La joie du chanteur, polka française avec la chorale Tunisia 88

Carl Zeller                                           „Quand on s’offre des roses au Tyrol “ Duo de l’opérette „ Le Marchand d’oiseaux“» avec la chorale Tunisia 88

 

*****

 

Franz Lehar                                       „Maintenant  ça commence“,  Marche

Franz Lehar                                       „Qui nous a mis l’amour dans le fond du cœur ?” Duo de l’opérette „Le Pays du Sourire”

Emmerich Kalman                          „Je veux danser“, Valse de l‘opérette „La Princesse Czardas”

Franz Lehar                                       „Mes lèvres  donnent des baisers si chauds“, Air pour soprano de l’opérette „Giuditta“

Johann Strauss fils                        Czardas (danse hongroise) de l’opérette „La Chauve souris“ (soliste de clarinette: Thomas Lukschander)

Franz Lehar                                       „Air de la Volga“ pour ténor de l’opérette: „Le Tsarevich”

Wolfgang A. Mozart                      Marche alla Turca

Giuseppe Verdi                              Brindisi – Duo pour soprano et ténor de l’opéra „La Traviata”

*****

Rappel (bis):

Chanson arabe                       Lamma Bada Yatathann Avec la chorale Tunisia 88

Rudolf Sieczynski                    „Vienne, ville de mes rêves“, chanson

Johann Strauss fils                  « Le beau Danube bleu », Valse

Johann Strauss père               La Marche de Radetzky

 

  1. TUNISIA 88
    Chœur d’honneur, composé des membres de Tunisia88
    Chef de Choeur
    Nour el Houda
    SOPRANO
    Khouloud Ghazouani
    Farah Cherni
    Narimen Zorgui
    Chaima Arabaoui
    Chokran Souilmi
    Chaima Abbas
    Chaima Kedadi
    Balkis Djobbi
    Nour Houda Boukeri
    Ghada Sidhom
    Eya Torki
    ALTO
    Haifa Fessi
    Nouha Kraiem
    Ghada Hamami
    Nouhe Jebali
    Yosser Rjab
    Yasmine Jridi
    Syrine Kaabechi
    Wejden El Mtiri
    Samar Chelly
    Syrine Zidi et Nejia Abidi
    TENOR
    Baha Talmoudi
    Aziz Matoussi
    Ismail Ajili
    Ihab Landolsi
    Waladdine Maalaoui
    Dhafer Nagati
    Dhafer Yahya
    Aziz Hmadi
    Tunisia88 est un projet de 88 concerts éducatifs, centrés sur les lycées, couvrant les 24 gouvernorats de la Tunisie. Les concerts sont présentés avec la conviction que la musique cultive le respect de la différence et que les artistes peuvent être des citoyens du monde. Chaque concert lance un club de musique extra-scolaire dirigé par des élèves. Les Clubs Tunisia88 organisent des réunions hebdomadaires, planifient des événements musicaux dans leurs communautés et participent à des concours de composition musicale. Certains membres participent à des formations en leadership et à la Chorale Nationale Tunisia88.
    Tunisia88 commissionne et interprète la musique de quelques jeunes compositeurs tunisiens.
    Tunisia88 est géré en partenariat avec l’ONG Tunisienne Action et Développement Solidaire, 88 International et l’Institut de la Banque Européenne d’Investissement. Le
    projet se réjouit du haut patronage de S.E.M. le Président de la République, Béji Caïd Essebsi.
    www.tunisia88.com

      

 

 

NOUS REMERCIONS NOS SPONSORS